Deschamps: "Vraiment insuffisant"

  • A
  • A
Deschamps: "Vraiment insuffisant"
Partagez sur :

Abattu. Didier Deschamps était tout simplement abattu quand il s'est présenté devant la presse, mercredi soir, presque sans voix pour évoquer la défaite de son OM au Vélodrome face à l'Olympiakos (0-1). L'entraîneur marseillais avait bien du mal à expliquer les raisons de ce fiasco qui fragilise dangereusement les chances d'accéder aux 8e de finale de la Ligue des champions. Et le clasico dimanche...

Abattu. Didier Deschamps était tout simplement abattu quand il s'est présenté devant la presse, mercredi soir, presque sans voix pour évoquer la défaite de son OM au Vélodrome face à l'Olympiakos (0-1). L'entraîneur marseillais avait bien du mal à expliquer les raisons de ce fiasco qui fragilise dangereusement les chances d'accéder aux 8e de finale de la Ligue des champions. Et le clasico dimanche... Peut-on parler de scénario cruel ? On aurait dû assurer l'essentiel : la qualification. Même un match nul nous suffisait (avec la victoire d'Arsenal devant Dortmund, ndlr) mais on n'a pas été capables. C'est une énorme désillusion par rapport à l'importance que représentait ce match. Comment expliquez-vous cette contre-performance ? On reçoit un coup de massue en prenant ce but mais un nul suffisait pour se qualifier même si je ne voulais pas qu'ils jouent petits bras. Je voulais que l'on gagne. On a été vraiment insuffisant. Même si votre équipe encaisse un but, on ne peut pas dire que la défense n'a pas été bonne. Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? Steve (Mandanda) est encore décisif ce soir même si le but est hors-jeu. On a eu du mal à peser offensivement par manque de mobilité et de simplicité. On ne s'est pas créé beaucoup de situations, je crois une occasion en première mi-temps. La performance collective est nettement insuffisante. Est-ce un accident ou certains joueurs n'étaient vraiment pas à la hauteur ? Je ne rentrerai pas dans les détails, sur les individualités. Je prends l'ensemble. C'est collectivement que l'on n'a pas été à la hauteur de l'enjeu. Comment expliquer cet absence d'engagement ? Tout est un peu lié à partir du moment où on avait de la lenteur dans la transmission, on portait trop le ballon, donc on manquait de mobilité. Olympiakos nous a été supérieur dans ce domaine. Etes-vous inquiet après cette mauvaise semaine et juste avant de recevoir le PSG ? Je n'ai pas envie de parler ce soir de ce qui nous attend dimanche. La déception est très forte et je n'ai pas envie de sourire, vous le savez, j'ai horreur de la défaite et je ne vais pas me changer. Il va falloir digérer, les joueurs et moi aussi. Après on basculera sur le PSG.