Deschamps: "Pas tous amis"

  • A
  • A
Deschamps: "Pas tous amis"
Partagez sur :

A deux jours du choc contre Lyon, en clôture de la 34e journée de Ligue 1, Didier Deschamps s'est exprimé sur cette rencontre, mais aussi et surtout sur l'affaire des quotas. L'ancien capitaine des Bleus, qui espère que Laurent Blanc restera en poste "le plus longtemps possible", regrette l'emballement médiatique autour de cette histoire, et revient également sur l'ambiance qui règne au sein de France 98.

A deux jours du choc contre Lyon, en clôture de la 34e journée de Ligue 1, Didier Deschamps s'est exprimé sur cette rencontre, mais aussi et surtout sur l'affaire des quotas. L'ancien capitaine des Bleus, qui espère que Laurent Blanc restera en poste "le plus longtemps possible", regrette l'emballement médiatique autour de cette histoire, et revient également sur l'ambiance qui règne au sein de France 98. Didier, France 98 est en train d'exploser aujourd'hui avec les déclarations des anciens Bleus un peu partout dans la presse... Il y a cet emballement médiatique qui est là, malheureusement pour le football, avec beaucoup d'amalgames qui sont faits entre le fond, la forme et tout ce qui peut être dit à droite et à gauche. Evidemment, je suis très triste pour Laurent, de ce qui lui arrive. Pour lui, parce qu'on attaque l'homme, on n'attaque pas le sélectionneur, ou l'entraîneur ou l'éducateur, mais l'homme, et indirectement il ne faut pas l'oublier, il a des parents, une femme, des enfants, et les conséquences dans la vie de tous les jours peuvent être vraiment compliquées. Tout le monde s'exprime, la liberté d'expression existe, mais la liberté de se taire aussi, jusqu'à preuve du contraire, même si je parle aujourd'hui. Il y a deux enquêtes qui sont diligentées, elles sont là pour amener des réponses et déterminer le degré de responsabilité des différents protagonistes. Ca sort un peu de partout tous les jours, je ne vais pas commenter chaque chose qui sort, voilà mon sentiment. Vous vous situez dans quel camp ? Je n'ai pas de camp, chacun a une liberté d'expression évidemment. Quand ce sont des ex-joueurs, et des champions du monde, forcément ça fait les choux gras dans la presse. Je vais vous dire sincèrement, je suis président de l'association France 98, on a été uni dans la victoire bien évidemment, en défendant des valeurs, même si on peut avoir des personnalités et des caractères différents, avoir des centres d'intérêt et des objectifs totalement différents... J'avais alerté un peu tout le monde il y a un peu plus de deux ans sur le fait que déjà beaucoup de ces anciens joueurs étaient dans les médias, que ce soit presse écrite, télés, radios, et qu'il y avait un risque qu'à un moment qu'il y ait des oppositions. Mon souhait était bien évidemment que si l'un d'entre nous prenait une position, même si on n'est pas d'accord, on a nos numéros de téléphone personnel, on peut s'appeler et régler ça sans passer par les médias. Autrement, on en arrive à ce constat que France 98 implose. C'est un peu rapide, mais on n'est pas non plus dans un monde de Bisounours. Il y a des gens avec qui on a des affinités, avec d'autres on en a moins, sans parler de clans, mais c'est le cas dans tous les groupes. Cela ne sert à rien de créer un problème dans le problème. Mais par rapport à ce que ces joueurs-là représentent, cela a un impact un peu plus important dans les médias. Les valeurs que vous portiez semblent voler en éclats ? L'esprit, les valeurs, on les avait, on a été uni dans la victoire, dans des moments forts, en étant différents. On n'est pas tous amis, il n'y a pas de mal, ça existe partout. On apprécie de se revoir, mais je le répète avec des caractères, des personnalités et des buts différents. Il y en a qui sont entraîneurs comme Laurent ou moi, d'autres qui sont dans les médias, d'autres qui vivent à l'étranger... Ca ne remet pas en cause le pourquoi de notre association. "Je n'ai pas eu Zinédine" Beaucoup d'anciens de 98 s'expriment, vous le regrettez ? Je ne peux rien empêcher. Ce sont des adultes, des gens responsables. J'ai dit que chacun peut s'exprimer comme il veut. Evidemment, c'est mieux d'avoir toujours du recul et de la modération, même si c'est un dossier qui est évidemment très sensible. Vous avez eu Zinedine Zidane à ce sujet, qu'en pense-t-il ? Non, je ne l'ai pas eu. Laurent Blanc risque-t-il de perdre son poste ? Pourquoi il le risquerait, qui le dit ? Si vous me demandez, Laurent Blanc est là, et je souhaite qu'il y reste le plus longtemps possible, je n'avais pas besoin de le préciser. Il n'y a pas la moindre ambiguïté là-dessus. Il y a une enquête, même deux, elles sont là pour ça. Je ne veux pas rentrer dans l'emballement médiatique, je ne suis pas là pour juger les gens. Je n'aime pas que l'on me juge, je ne vais donc pas juger les autres. Laissez faire, il y aura des conclusions, après chacun pourra en tirer des enseignements. Ces enquêtes sont là pour déterminer la responsabilité de chacun. Cette polémique n'est quand même pas une bonne chose pour le football français ? Évidemment que ce n'est pas une bonne chose pour l'ensemble du football français, après ce qui s'est passé en Afrique du Sud, malheureusement. J'espère que le football va reprendre ses droits, après tout ce qu'il y a eu ces derniers jours cela va laisser des traces forcément. "Ce match aura des conséquences" Pour revenir à l'OM, votre déplacement à Lyon dimanche est-il capital ? Je veux que mes joueurs aient l'objectif de gagner ce match, après on le gagnera ou pas. Le meilleur résultat pour nous, c'est de gagner, mais pour eux aussi. Leur contre-performance à Toulouse va entraîner une remise en question. On va avoir une équipe de Lyon qui sera motivée, ce match est très important aussi pour eux. C'est une des meilleures équipes à domicile, avec un gros potentiel. Ce sera un gros match, un match de Ligue des Champions. Je préfère être dans la configuration de l'OM avant ce match que dans la leur. Après, ce qui se passera dimanche conditionnera beaucoup de choses. Ce match aura des conséquences au classement, et peut-être psychologiques, pour nous et pour eux. C'est un match de Ligue des Champions ? Cela équivaut à la Ligue des Champions. L'objectif des deux clubs en début de saison est clair, c'est d'être qualifié la saison suivante pour la Ligue des Champions, parce que c'est capital sportivement et financièrement. Ces trois points ne vont pas décider de tout le reste, mais cela aura son importance. On se rapproche un peu plus de la ligne d'arrivée !