Deschamps: "Pas immérité..."

  • A
  • A
Deschamps: "Pas immérité..."
Partagez sur :

"C'est une contre-performance." Si l'Olympique de Marseille s'est fait "punir" dans le temps additionnel par Lille dimanche en clôture de la 26e journée (1-2), Didier Deschamps reconnaît aisément que son équipe, coupable de "trop de défaillances", ne méritait pas mieux. Mais l'entraîneur marseillais reste persuadé que son équipe, attendue vendredi prochain à Rennes, peut refaire surface.

"C'est une contre-performance." Si l'Olympique de Marseille s'est fait "punir" dans le temps additionnel par Lille dimanche en clôture de la 26e journée (1-2), Didier Deschamps reconnaît aisément que son équipe, coupable de "trop de défaillances", ne méritait pas mieux. Mais l'entraîneur marseillais reste persuadé que son équipe, attendue vendredi prochain à Rennes, peut refaire surface. Didier, quelle est votre analyse de cette défaite ? Nous avons connu une première période pénible, malgré une bonne entame de match avec du pressing. Les Lillois ont ouvert le score avec ce but fantastique. Ça a compliqué notre tâche car cela a favorisé leur jeu en contre. On a frôlé la correctionnelle. Arriver à la mi-temps avec un but de retard, c'était un moindre mal. En seconde période, on a réalisé de meilleures choses, on a su revenir au score et on aurait pu inscrire un deuxième but. On se fait finalement punir dans le temps additionnel. Faire un match nul n'aurait pas été mauvais. Je ne peux pas dire que c'est immérité. Lille est une équipe de haut niveau et elle l'a prouvé. De notre côté, c'est une contre-performance, avec notamment trop de défaillances en première période. Votre équipe a-t-elle manqué de rigueur en défense ? Il y a aussi la qualité de l'équipe lilloise. On peut toujours faire des erreurs. En cette fin de match, il y avait des espaces d'un côté comme de l'autre. On a manqué de vigilance et de détermination. Nous avons fait preuve un peu de passivité. "On a perdu une bataille" Cette défaite peut-elle laisser des traces moralement ? On a perdu une bataille, mais une autre nous attend vendredi à Rennes. Il faut accepter la défaite et faire en sorte d'aller chercher des points la semaine prochaine. On a l'opportunité de refaire surface. Les Lillois, eux, ont confirmé ce qu'ils faisaient de bon depuis le début de la saison, malgré un dernier mois difficile. Ils ont quatre points d'avance. Lille et Rennes sont actuellement les deux équipes les mieux placées. Les défaillances individuelles ont-elles été trop importantes ? Certains peuvent être bons, d'autres moins bons. C'est collectivement que nous n'avons pas été suffisants en première période contre une équipe de cette qualité. La sortie de Lucho à la pause est-elle une sanction ? Non, il est sorti en raison d'un problème musculaire. Comment jugez-vous la performance des arbitres de National ? C'est une situation paradoxale. Mais pour ce que j'ai vu ce week-end, ce n'était pas évident pour eux. Ces jeunes arbitres ont eu une bonne maîtrise. Il y avait une solidarité entre eux qui leur a permis d'arbitrer en confiance. Il y a peut-être des erreurs, mais les arbitres font partie du jeu et il est ahurissant d'en arriver à une telle situation à 48 heures d'une journée de championnat. Ont-ils été meilleurs ? Je n'ai pas à l'affirmer. Ces arbitres ont eu beaucoup de pression et ils ont assumé. Il y a eu de la compréhension de tous les côtés et il n'y a pas grand-chose à dire.