Deschamps: "La pire des situations"

  • A
  • A
Deschamps: "La pire des situations"
Partagez sur :

Didier Deschamps a tenu à revenir sur la défaite de l'OM face à l'AC Milan (1-2) pour son entrée en matière en Ligue des Champions.

Didier Deschamps a tenu à revenir sur la défaite de l'OM face à l'AC Milan (1-2) pour son entrée en matière en Ligue des Champions. Didier, Marseille a fait un bon match, mais a perdu...Oui, mais il n'y a que ça qui compte... Après, oui, on a fait de bonnes choses, on a été près de prendre l'avantage à un moment, mais j'avais dit hier que Milan c'est le Milan, une grande équipe habituée au haut niveau. Ce soir, je n'ai pas le souvenir que Steve Mandanda a dû fait un arrêt, mais on se prend deux buts, il a suffi de peu face à des joueurs comme Inzaghi ou autres, il a suffi d'une seconde d'inattention et c'est l'efficacité. Même s'il y a eu de très bonnes choses, surtout en deuxième mi-temps, on a eu une première un peu difficile pendant un quart d'heure où ils ont réusi à garder le niveau, mais globalement, on a fait un match de haut niveau. Comme souvent, il y a eu le réalisme italien, des joueurs de grande expérience qui ont l'habitude de gérer ce genre de grand rendez-vous.On a l'impression d'avoir vu le même match que contre Liverpool il y a un an, avec une bonne prestation mais une défaite et des erreurs comme sur le deuxième but ?Oui, c'est les détails, c'est toujours comme ça... Avec la fatigue, il y a un manque de lucidité, les joueurs ne font pas exprès non plus, il suffit de peu, mais c'est le haut niveau... Quand on est du bon côté, vous appréciez cette force, cette expérience dans les moments difficiles. Et le Milan en a eu ce soir, mais ils ont réussi à gérer avec de l'expérience. Je n'étais pas là l'an dernier, mais le haut niveau et La Ligue des champions, c'est ça, face à des joueurs internationaux qui ont l'habitude de jouer au haut niveau. Nous aussi, on a des joueurs de haut niveau, mais on a un vécu collectif moindre par rapport à une telle équipe, c'est peut-être ça qui fait la différence sur le match de ce soir.La défaite vous condamne-t-elle à un exploit à Madrid ou à Milan ?Oui, mais aujourd'hui aussi, ça aurait été un exploit. Quoi qu'on puisse en dire, Milan a pu donner la sensation d'avoir quelques difficultés, mais la Champions League, c'est autre chose, un autre contexte, même s'ils ont souffert, ils ont retrouvé une unité d'équipe. C'est la pire des situations de commencer en perdant, je dirais que les chances sont moins importantes qu'avant le match. Mais même si on n'a qu'une chance, on la jouera à fond de toute façon.Qu'avez-vous pensé de la prestation de Lucho Gonzalez ?Je n'ai pas envie de rentrer dans analyse individuelle. Il est rentré dans un collectif, il y a eu de bonnes choses, d'autres moins bonnes, comme la plupart des joueurs. C'est un joueur de grand talent, qui manque de rythme, il n'est pas à 100%, il a besoin de matches pour retrouver le niveau qui était le sien il y a cinq mois. Quoi qu'il arrive, je le défendrai à 100%.