Deschamps: "Je suis content"

  • A
  • A
Deschamps: "Je suis content"
Partagez sur :

Malgré une petite pointe de déception, Didier Deschamps s'est surtout montré satisfait mardi du nul décroché par l'Olympique de Marseille, en Ligue des champions sur la pelouse d'Arsenal (0-0) à l'occasion de la 4e journée du groupe F. L'entraîneur phocéen sait désormais que la prochaine réception de l'Olympiakos pourrait déboucher sur une qualification.

Malgré une petite pointe de déception, Didier Deschamps s'est surtout montré satisfait mardi du nul décroché par l'Olympique de Marseille, en Ligue des champions sur la pelouse d'Arsenal (0-0) à l'occasion de la 4e journée du groupe F. L'entraîneur phocéen sait désormais que la prochaine réception de l'Olympiakos pourrait déboucher sur une qualification. Didier, êtes-vous satisfait de ce résultat ? Avec la victoire de Dortmund contre l'Olympiakos, tout reste possible dans ce groupe... Oui, je suis satisfait du contenu. J'ai ce sentiment qu'avec un peu plus de détermination... On a beaucoup frappé et ce n'est pas passé loin. On aurait pu penser pouvoir gagner, mais c'est un bon point pris contre une équipe en pleine forme. Ce que je sais, c'est que le prochain match contre l'Olympiakos peut nous qualifier, en fonction du résultat de la prochaine rencontre à l'Emirates entre Dortmund et Arsenal. Est-ce l'état d'esprit affiché que vous trouvez intéressant ? Il y a eu une belle performance collective, avec des joueurs qui n'ont pas forcément joué à leur position habituelle (ndlr, Remy et Valbuena). On a joué tout au long du match avec quatre joueurs à vocation offensive. Chacun a fait les efforts collectifs. On a été performant à la récupération. Il faudra conserver cet état d'esprit dimanche, contre Nice. On en aura besoin. Vous avez félicité vos joueurs sur le terrain. Quelque chose s'est-il créé ? Je suis content quand je vois mes joueurs avec cet état d'esprit. Nous avons un objectif commun, nous recherchons la performance. Je ne dis pas que ça n'a pas toujours été le cas. Ils ont été au bout d'eux-mêmes, malgré quelques erreurs. Le groupe vit bien, et il faut s'appuyer sur ça pour poursuivre. "On sait ce qu'il nous reste à faire" Votre charnière centrale a été excellente... Et Van Persie n'a pas débuté, est-ce que ça vous a surpris ? Pour la charnière, il n'y a pas que ça. Rod Fanni a été aussi très en jambes. C'est un ensemble. On n'a pas pris de but, donc on pense d'abord à la défense, mais je suis content du travail des autres joueurs, à commencer par devant, avec Jordan Ayew et Mathieu Valbuena. C'est davantage une performance collective, même s'il y a toujours un joueur qui se met en valeur. Quant à Van Persie, je ne sais pas s'il avait un souci physique. C'est le choix d'Arsène Wenger, et j'éviterai d'en parler. En championnat, avant Chelsea, il l'avait déjà fait. Entrevoyez-vous la qualification ? On se positionne. Au match aller contre Arsenal, nous avions perdu bêtement et injustement. On ne peut pas revenir en arrière, et ce point permet d'avancer. On sait ce qu'il nous reste à faire. Il faudra être capable d'enchaîner en championnat, et ce sera important de bien finir notre semaine avec une victoire contre Nice. Avez-vous craint un but en fin de match, comme à l'aller où Ramsey avait marqué dans le temps additionnel ? On ne sait jamais, mais sur ce match, nous sommes restés solides jusqu'au bout. Les joueurs sentaient qu'il était possible d'arracher la victoire, mais Arsenal adore avoir des espaces pour contrer, donc il fallait un minimum de prudence.