Deschamps-Gignac, le clash !

  • A
  • A
Deschamps-Gignac, le clash !
Partagez sur :

A quelques jours du clasico entre l'OM et le Paris SG, la situation se tend à Marseille ! Ce jeudi, le club a annoncé la mise à disposition de la réserve d'André-Pierre Gignac pour une "réaction inappropriée à l'encontre de Didier Deschamps" la veille. En apprenant sa non-titularisation face à l'Olympiakos, l'ancien Toulousain a manifesté sa colère et a refusé ce jeudi de s'excuser.

A quelques jours du clasico entre l'OM et le Paris SG, la situation se tend à Marseille ! Ce jeudi, le club a annoncé la mise à disposition de la réserve d'André-Pierre Gignac pour une "réaction inappropriée à l'encontre de Didier Deschamps" la veille. En apprenant sa non-titularisation face à l'Olympiakos, l'ancien Toulousain a manifesté sa colère et a refusé ce jeudi de s'excuser. Si ce n'est pas encore la crise, ça y ressemble... Alors que l'Olympique de Marseille sort de deux défaites à Montpellier (1-0) et mercredi en Ligue des champions face à l'Olympiakos (0-1), le groupe s'est «offert» ce jeudi un petit psychodrame dont il se serait bien passé à trois jours de l'ultime rendez-vous de sa semaine de tous les dangers, dimanche face au Paris Saint-Germain. Via un communiqué tombé sur son site à 19h41, le club a en effet annoncé l'exclusion temporaire d'André-Pierre Gignac du groupe professionnel. "En raison d'une réaction inappropriée d'André-Pierre Gignac à l'encontre de Didier Deschamps lors de l'annonce de la composition de l'équipe avant la rencontre de Ligue des Champions OM-Olympiakos, la Direction de l'Olympique de Marseille a décidé de mettre l'attaquant olympien à la disposition de l'équipe réserve jusqu'à mardi prochain. Le Club ne fera aucun autre commentaire." Le sort de l'attaquant phocéen sera tranché mardi lors d'une réunion du club, mais on se dirige au mieux vers une mise à l'écart prolongée jusqu'au mercato, avec sanction et transfert à la clé, au pire vers un licenciement. Une chose est sûre: Didier Deschamps ne veut sans doute plus entendre parler de Gignac dont il avait d'ailleurs voulu se séparer l'été dernier, avant de le retenir in extremis, alors que l'intéressé avait quasiment signé à Fulham, faute d'attaquant de rechange. La cause du clash entre les deux hommes ? Le ton est monté dans les vestiaires... Selon nos informations, tout a débuté mercredi lors de la collation précédant la rencontre contre Olympiakos. Apprenant qu'il était une fois de plus relégué sur le banc, l'ancien Toulousain a manifesté publiquement sa mauvaise humeur, demandant les raisons de sa non-titularisation à Deschamps, ce qui n'a pas plus à l'intéressé. Ce dernier l'a tout de même fait entrer à l'heure de jeu à la place de Jordan Ayew, mais pas plus que ses partenaires, l'international tricolore (16 sélections) n'a été capable d'empêcher le succès hellène (1-0). Jeudi, lors de la séance d'entraînement publique, les joueurs ont eu le droit à une longue explication sur le terrain de 20-25 minutes pendant laquelle Didier Deschamps a demandé à André-Pierre Gignac de s'excuser après l'incident de la veille. Ce que ce dernier a refusé de faire. La séance étant ouverte au public, le coach olympien n'a pas surenchéri, mais une fois le groupe rentré aux vestiaires, le ton est monté de plusieurs crans entre les deux hommes qui se sont copieusement «allumés». A l'arrivée, Deschamps a pris la décision d'exclure le joueur du groupe et de convoquer une réunion pour mardi avec les dirigeants. Bref, sans doute la goutte d'eau qui a fait déborder le vase de l'incompréhension entre les deux «DD» et on voit mal Gignac prolonger une aventure marseillaise qui n'aura jamais décollé depuis son arrivée à l'été 2010. Gêné par des blessures, vite mis sous pression en raison de son manque d'efficacité, le meilleur buteur de la saison 2008-09 (24 réalisations avec le TFC) était devenu cette saison un deuxième choix, dépassé notamment par Rémy et les frères Ayew. Une situation qu'il avait du mal à vivre et qui l'a poussé à, peut-être, commettre l'irréparable...