Deschamps garde la tête froide

  • A
  • A
Deschamps garde la tête froide
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le coach de l'OM freine les ardeurs après le succès face à Lyon.

LIGUE 1 - Le coach de l'OM freine les ardeurs après le succès face à Lyon. Si l'OM a remporté dimanche, face à l'OL, le choc des Olympiques, il est encore loin d'être assuré de terminer sur ce fameux podium qui lui ouvrirait la voie, au minimum, du tour préliminaire de la Ligue des champions - "une nécessité pour un club comme l'OM" selon Didier Deschamps. Mais, en l'emportant face à un rival direct pour ces fameuses trois premières places, le club phocéen a indéniablement fait une bonne affaire, comme l'a reconnu Didier Deschamps, lundi, dans Europe 1 Foot. "Je ne sais pas si on a écarté Lyon dans la course au titre, mais ça nous permet d'avoir deux points d'avance sur eux avec un match en retard, a confié "DD". Il y a encore des obstacles à passer avant la dernière ligne droite, le sprint final. Nous ne sommes que dans le dernier virage." Avec un match en retard à jouer face à Sochaux - et bientôt un deuxième de plus, à jouer à ... Sochaux -, Marseille, qui disputera samedi la finale de la Coupe de la Ligue contre Bordeaux, possède encore dix matches à jouer en Championnat. Et donc "trente points à prendre", selon les termes du coach marseillais, qui a apprécié dimanche la réaction de son équipe après la déception enregistrée en Ligue Europa face à Benfica, jeudi dernier (1-2). "L'élimination a été difficile à vivre. Benfica est une très bonne équipe, avec un gros potentiel et beaucoup d'internationaux. (...) Je m'attendais à une entame difficile face à Lyon. On a peu de temps de récupération mais j'ai un groupe qui est bien dans sa tête, avec un bon état d'esprit et on a répondu présent. L'équipe qui a montré le plus de fraîcheur et de détermination, dimanche soir, je pense que c'est l'Olympique de Marseille." Deschamps parle de l'équipe de France : Pour se refaire une santé et préparer au mieux la finale face aux Girondins, le groupe marseillais prendra ses quartiers à Clairefontaine dès jeudi. Samedi soir, dix-sept ans après avoir brandi la Ligue des champions, Didier Deschamps pourrait être l'entraîneur qui met fin à la disette de l'OM au niveau du palmarès. Mais cet entraîneur-là sera-t-il encore en poste la saison prochaine ? Cité par le président de la fédération française parmi les successeurs possibles de Raymond Domenech à la tête des Bleus, l'ancien coach de la Juventus a une nouvelle fois répété qu'il n'avait pas la tête à ça. "Je n'ai pas d'avis sur le sujet. Ma situation est claire. Je suis là, je suis à Marseille." Deschamps, tête froide et sur les épaules.