Deschamps et le nouvel OM

  • A
  • A
Deschamps et le nouvel OM
Partagez sur :

L'Olympique de Marseille a changé d'ère. Le club phocéen doit faire des économies ce qui a forcément des incidences à tous les étages. Malgré cela, Didier Deschamps a prolongé son bail à l'OM et compte fermement lutter pour les premières places en Ligue 1 cette saison. En stage à Port-Crouesty, les Olympiens préparent la saison tout en ayant un oeil sur le marché des transferts. Pour l'heure, la priorité est donnée aux départs.

L'Olympique de Marseille a changé d'ère. Le club phocéen doit faire des économies ce qui a forcément des incidences à tous les étages. Malgré cela, Didier Deschamps a prolongé son bail à l'OM et compte fermement lutter pour les premières places en Ligue 1 cette saison. En stage à Port-Crouesty, les Olympiens préparent la saison tout en ayant un oeil sur le marché des transferts. Pour l'heure, la priorité est donnée aux départs. Les années passent et ne se ressemblent pas. Après un mercato agité et des tiraillements importants en interne la saison dernière, l'Olympique de Marseille découvre les douces joies des économies. Pas de folies en perspective mais plutôt une volonté forte de baisser la masse salariale et plusieurs départs annoncés. L'entraîneur de l'OM a prolongé son contrat de trois ans en toute connaissance de cause, ce qui ne l'empêche pas, en compétiteur dans l'âme, d'ambitionner de jouer les premiers rôles en Ligue 1 cette saison. Mais à l'heure de ce stage de début de saison, DD doit encore patienter avant que les contours définitifs de son équipe ne soient fixés. Après les départs de Heinze et Taiwo, l'incertitude règne autour du cas Lucho. "Pour nous, staff et joueurs, c'est important de l'avoir. Et pour nos adversaires, il y a toujours de la crainte. [...] C'est un sujet délicat. Je serais content qu'il puisse rester mais, en même temps, il y a une réalité économique. Cela devrait se régler pour la mi-juillet maximum. En cas de départ, ce ne sera pas forcément un remplacement poste pour poste. On est dans une phase où on veut baisser la masse salariale du club avec certains départs pour tenir notre feuille de route", plaide Deschamps dans les colonnes de La Provence. Lucho sur le départ, Valbuena pisté On annonce l'Argentin du côté de Malaga et un départ aurait des incidences sur la tactique olympienne. L'entraîneur évoque un possible repositionnement. "Si Lucho n'est pas là, je peux utiliser Mathieu (Valbuena) dans un autre registre, plus axial. D'autres joueurs pourraient bouger sur le côté droit. Forcément, les besoins ne seraient plus les mêmes", concède-t-il à La Provence. Encore faudrait-il que Valbuena reste lui aussi à l'OM alors qu'un intérêt d'Arsenal commence à être évoqué. Pour l'heure rien n'est arrivé au club mais encore une fois, DD sait que la réalité économique sera la plus forte. Et s'il compte évidemment se battre pour un Valbuena, engager un gardien et tester un Charley Fomen qu'il a suivi à Dijon la saison dernière, il attend plusieurs départs, à commencer par celui de Julien Rodriguez qui devrait se faire sous la forme d'une résiliation de contrat. Abriel, Cissé ou Hilton par exemple ne seront pas retenus avec vigueur. A l'inverse, l'arrivée d'Alou Diarra est très attendue (il devrait signer mardi) tout comme celle d'un attaquant. Mais là encore, il sait que l'OM ne fera pas de folies, "pas au point d'engager des joueurs internationaux à des tarifs de transferts élevés..." Il pourra tout de même compter sur des hommes en forme en fin de saison comme un Loïc Rémy ou encore les frères Ayew dont il attend beaucoup. "Il a fait une très bonne saison l'an dernier. Il a un état d'esprit et une envie de réussir qui sont appréciables à son âge", glisse-t-il à propos d'André, avant d'ajouter que la prolongation de Jordan est une "priorité à traiter". C'est avec eux qu'il compte modeler l'OM de demain.