Deschamps: "Ce serait un exploit"

  • A
  • A
Deschamps: "Ce serait un exploit"
Partagez sur :

A la veille du huitième de finale aller de Ligue des champions contre Manchester United au Stade Vélodrome, Didier Deschamps n'a pas caché que l'OM ne serait pas favori contre le leader de Premier League. L'entraîneur olympien espère tout de même que ses joueurs pourront poser de problèmes aux Red Devils, dont il loue le talent et "la culture de la gagne".

A la veille du huitième de finale aller de Ligue des champions contre Manchester United au Stade Vélodrome, Didier Deschamps n'a pas caché que l'OM ne serait pas favori contre le leader de Premier League. L'entraîneur olympien espère tout de même que ses joueurs pourront poser de problèmes aux Red Devils, dont il loue le talent et "la culture de la gagne". Didier, Mathieu Valbuena est dans le groupe olympien pour jouer Manchester, Rémy et Brandao seront-ils rétablis pour ce match? Brandao et Rémy doivent s'entraîner aujourd'hui. J'espère qu'il n'y aura pas de problème supplémentaire après l'absence de "Dédé" Gignac. Mathieu a repris l'entraînement dimanche après quatre semaines d'arrêt. Il est fort probable qu'il soit dans le groupe même si je suis convaincu également qu'un retour à la compétition serait prématuré par rapport à sa blessure et les échéances qui viennent derrière. Mais c'est bien qu'il soit avec nous pour préparer ce match. Pouvez-nous dire un mot sur Patrice Evra que vous avez connu et entraîné à l'AS Monaco? Concernant Patrice, je ne veux pas le résumer à une Coupe du monde et à ce qui s'est passé avec l'équipe de France même si c'était le capitaine. Il y avait aussi d'autres joueurs, des gens qui l'entouraient, et qui étaient également responsables. Il était jeune lorsqu'il m'a rejoint à Monaco et tout ce qu'il a pu faire pour l'ASM, j'en suis très fier. Je suis fier de voir ce qu'il a pu réaliser par la suite dans un grand club comme Manchester United. J'ai un rapport privilégié avec lui. Il a souvent eu des marques de reconnaissance qui m'ont touché. Patrice fait partie des meilleurs arrières gauche sur le plan international, je n'ai aucun doute là-dessus. Il a vécu un gros traumatisme cet été à la Coupe du monde. "Manchester United est un bon exemple à suivre" Qu'est-ce qui vous impressionne le plus dans un club comme Manchester United? C'est un club qui a une histoire importante. Un club qui a gagné énormément de titres sur le plan national, international et qui est symbolisé par son manager dont c'est la 24e saison. C'est exceptionnel dans le monde du football. Manchester United a la culture de la gagne. Ils peuvent changer, perdre des joueurs mais il y en a toujours d'autres qui arrivent pour reprendre le flambeau. Le garant, c'est le manager. Manchester United est un bon exemple à suivre pour se maintenir au plus haut niveau. Quand on explique que l'OM devra réaliser un exploit pour éliminer Manchester United, vous le comprenez ou cela vous barbe? Non, ça ne m'énerve pas, ça ne me barbe pas, ça ne me gonfle pas, tout ce que vous voulez, parce que c'est la réalité. Si Manchester United est 100% et l'OM également, ça sera très compliqué. Manchester United fait partie des favoris pour la victoire finale en Ligue des champions. Ça serait logique qu'il se qualifie. Je n'oublie pas qu'il y a deux matches, un aller et un retour. Ça serait un exploit, oui, d'éliminer une telle équipe. Pourriez-vous comparer une qualification de Marseille à l'élimination du Real Madrid par l'AS Monaco quand vous en étiez encore l'entraîneur? C'est difficile de comparer, ce ne sont pas les mêmes équipes. Avec Monaco, on a mené au Real 1-0 puis on a pris une soufflante avec 4 réalisations des Madrilènes. Fernando Morientes nous avait finalement laissé dans le jeu en inscrivant un second but. Ça ne va pas plaire à nos amis anglais mais, à l'époque, David Beckham avait pris un carton jaune et était suspendu au retour. Ils sont venus à Monaco en pensant qu'ils étaient déjà qualifiés. Les joueurs s'étaient rendu compte sur le terrain, dans les vestiaires, que les joueurs du Real n'y étaient pas. Mais, cette fois-ci, le match retour est à Old Trafford et on sait que Manchester United est plus performant à domicile qu'à l'extérieur. Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont ont de moins bons résultats à l'extérieur. Quand l'adversaire vient à Old Trafford, il n'est pas particulièrement rassuré. Donc, pensons au match de demain pour faire le meilleur résultat possible. Manchester United a peut-être une équipe moins forte que les précédentes saisons, qu'est-ce qui, selon vous, fait encore la différence en termes de résultats? Le talent ? La culture de la gagne? La culture de la gagne, c'est un fil conducteur. Ils l'ont, ils le gardent et ils le garderont toujours. C'est un peu dans l'ADN de ces grands clubs. Ils ont quand même beaucoup de talents. Qu'on prenne Nani, Rooney ou Berbatov, pour ne citer que ces trois-là, ce sont tous des joueurs qui peuvent faire la différence. A l'arrivée, ils ne prennent pas énormément de buts, ils en marquent et gagnent. Le plus important dans le football, c'est le résultat. Ils n'ont pris qu'un but en phase de qualifications. Ce n'est pas toujours la plus belle équipe sur une longue période qui gagne. L'important, c'est d'être là et de gagner des titres. Ce n'est peut-être pas la meilleure équipe de l'OM qui a été sacrée championne d'Europe en 1993. "Le championnat n'existe plus depuis dimanche" Une rencontre tactique, fermé, avec un 0-0 au bout serait-il un bon résultat? Si je dis qu'un 0-0 serait un bon résultat, ça va faire les gros titres. Ce ne sera pas un mauvais résultat. Ce dont je suis convaincu, c'est que c'est très important de ne pas prendre de buts. Dans l'idéal, c'est aussi d'en marquer. Notre efficacité défensive devra être très importante demain. Je ne veux pas que mes joueurs entrent sur le terrain pour faire un 0-0. Je veux qu'on soit capable de leur créer des problèmes aussi. Dans le haut niveau, Il faut être au top sur le plan athlétique mais aussi sur l'aspect tactique également. Il faudra faire en sorte de limiter leur champ d'action et de ne pas commettre d'erreurs. Est-ce qu'on arrive encore à se dire, dans ces moments-là, que le championnat reste une priorité ? Non, le championnat n'existe plus depuis dimanche. On a une parenthèse extraordinaire avec une Ligue des champions qui est importante sur tous les plans. C'est un privilège de jouer un huitième de finale contre Manchester. C'est une parenthèse ouverte depuis dimanche et on rebasculera jeudi sur le championnat. A quel point étiez-vous de proche de partir pour Liverpool et pourquoi êtes-vous resté ici à l'intersaison? Pour faire court et simple, c'est ma décision. J'avais pris un engagement envers le président, les joueurs et les supporters de l'OM. A deux jours de la reprise de l'entraînement, je ne me voyais pas partir. Et encore moins avec ce qui s'est passé en Afrique du Sud pour l'image du football français. Mais c'était un grand honneur que Liverpool ait pensé à moi. Pensez-vous qu'un Vélodrome bouillant jouera un petit rôle pour la rencontre de demain? Je suis convaincu que l'ambiance qui il y aura demain n'aura rien à voir avec le quotidien du championnat. On l'a vu déjà contre Chelsea malgré le peu d'enjeu sur le plan mathématique et pour la qualification. Ce sera une pression supplémentaire pour l'adversaire même si les joueurs de Manchester sont habitués à ce genre d'ambiance. Mais être poussé, encouragé, c'est la meilleure façon de mettre la pression sur l'adversaire. Ce sont des ambiances comme celles-ci qui peuvent permettre aux joueurs de se sublimer.