Des tableaux équilibrés

  • A
  • A
Des tableaux équilibrés
@ Reuters
Partagez sur :

WIMBLEDON - Le tirage au sort a plutôt bien réparti les spécialistes du gazon.

WIMBLEDON - Le tirage au sort a plutôt bien réparti les spécialistes du gazon.Wimbledon se démarque de ses trois frères du Grand Chelem en étant le seul tournoi majeur à ne pas respecter exactement l'ordre des classements mondiaux au moment d'établir ses têtes de série. Le gazon étant une surface particulière, nivelant parfois de manière incroyable les écarts de potentiel, les organisateurs des Internationaux de Grande-Bretagne privilégient depuis toujours la hiérarchie qui se dégage sur ce terrain de jeu un peu particulier. Ainsi, Roger Federer, pourtant détrôné de son fauteuil de n°1 mondial par Rafael Nadal dans la foulée de Roland-Garros, est bien la tête de série n°1 du tournoi londonien qui débute lundi. Certains y verront le privilège du roi, lui vainqueur à six reprises à Wimbledon, mais la démarche des organisateurs, fidèles à eux-mêmes d'année en année, n'a en fait rien de scandaleuse. Placé donc en haut du tableau, dont le tirage au sort a été effectué ce vendredi, le Suisse, qui retrouvera au premier tour le Colombien Alejandro Falla qu'il a battu à Paris puis à Halle ces dernières semaines, se retrouve dans une partie relevée mais finalement d'un niveau très proche de celle du bas, celle de Rafael Nadal. Dans le haut, on retrouve des spécialistes tels qu'Andy Roddick, Feliciano Lopez, Tomas Berdych, Novak Djokovic, Lleyton Hewitt, Marin Cilic auxquels on peut ajouter Nikolay Davydenko, Gaël Monfils, Ivan Ljubicic et Philipp Kohlschreiber. L'Espagnol aura aussi du pain sur la planche. Ernests Gulbis, dès le troisième tour, Fernando Verdasco, Jo-Wilfried Tsonga, Sam Querrey, Andy Murray, Robin Söderling, Marcos Baghdatis, Mikhail Youzhny, Juan Carlos Ferrero ou John Isner sont autant de potentiels adversaires redoutables sur gazon. Llodra-Roddick au deuxième tour ?Pour les deux meilleurs joueurs du monde, la route vers la finale s'annonce semée d'embûches et rien ne dit que les deux rivaux pourront, comme entre 2006 et 2008, en découdre sur la dernière marche. Autre enseignement de ce tirage au sort, Federer ne pourra pas retrouver Roddick en finale, eux qui avaient livré l'an dernier un match d'anthologie remporté par l'Helvète 16-14 au cinquième set. Les deux hommes sont appelés à se retrouver en demi-finales. Pour les Français, dont plusieurs sont capables de coups à Wimbledon, les fortunes sont diverses. Si Tsonga a hérité d'un quart de tableau à sa portée, avec Verdasco en potentiel adversaire en huitièmes puis Murray en quarts, si Gilles Simon a deux tours abordables avant de croiser ce même Ecossais, Monfils, Michaël Llodra et Nicolas Mahut, tous trois capables de briller sur gazon, ont eu moins de chance. La Monf', dans une forme incertaine, pourrait en cas de victoire au premier tour, se frotter à l'Allemand Philipp Petzschner dans la foulée avant un éventuel choc face au tombeur de Federer à Halle, un Hewitt à la main toujours verte. Llodra a quant à lui Roddick en point de mire dès le deuxième tour. Dur. Et Mahut, héroïque en qualifications, va se coltiner le géant Isner dès son entrée en matière. Leurs alter ego de la gente féminine, dont les deux seules capables de voir la deuxième semaine ont pour nom Marion Bartoli et Aravane Rezaï, ne sont pas les plus mal loties. La Stéphanoise, contrainte à l'abandon cette semaine à Eastbourne en raison de douleurs au poignet, a trois tours dans ses cordes avant de se projeter vers un huitième de finale contre Samantha Stosur. Bartoli, finaliste de l'édition 2007, se retrouve dans le quart de tableau de sa tombeuse de l'époque, Venus Williams, mais peut se réjouir de ne pas tomber sur des cracks lors des quatre premiers tours même si Maria Jose Martinez Sanchez, quelle a battue à l'arraché en quarts à Eastbourne, constituerait une adversaire délicate en seizième de finale. Comme pour les messieurs, le tableau dames est plutôt bien équilibré compte-tenu des forces en présence sur herbe. Serena Williams, tête de série n°1, est dans une partie de tableau avec des spécialistes telles Maria Sharapova, Samantha Stosur, Victoria Azarenka ou Na Li. Sa soeur aînée Venus n'a rien à lui envier, elle qui pourrait avoir à se débarrasser avant la finale de Kim Clijsters, Justine Henin, Jelena Jankovic ou encore Nadia Petrova. De quoi faire miroiter de belles affiches durant la quinzaine anglaise.