Des Steelers de fer

  • A
  • A
Des Steelers de fer
Partagez sur :

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, malgré l'absence de 'Big Ben' Roethlisberger, les Steelers ont validé leur ticket pour les playoffs en matant à la maison les Rams 27-0. A noter le retour en forme des Packers à l'image des cinq touchdowns inscrit par leur quaterback, Aaron Rodgers et la lourde défaite des Broncos qui confirme l'inconstance de Tim Tebow intercepté quatre fois.

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, malgré l'absence de "Big Ben" Roethlisberger, les Steelers ont validé leur ticket pour les playoffs en matant à la maison les Rams (27-0). A noter le retour en forme des Packers à l'image des cinq touchdowns inscrit par leur quaterback, Aaron Rodgers, et la lourde défaite des Broncos, qui confirme l'inconstance de Tim Tebow intercepté quatre fois. LE TOP : Pittsburgh Steelers En dépit de l'absence de son quaterback, Ben Roethlisberger, qui souffre d'une entorse à la cheville gauche, les Pittsburgh Steelers sont venus à bout des Saint-Louis Rams (27-0) sans avoir à forcer leur talent. L'autre star de l'équipe, le running-back Rashard Mendenhall, a fait le boulot en cumulant 116 yards à la course et en inscrivant un touchdown parmi les trois inscrits par son équipe. Il fut bien aidé dans cet exercice par le quaterback remplaçant, Charlie Batch, qui a complété 15 de ses 22 passes en finissant fort avec deux touchdowns dans le dernier quart-temps. Une victoire qui permet aux Steelers de rester dans la course à la première place de l'AFC Nord à égalité avec les Baltimore Ravens (11 v. - 4 d.). A noter du côté des Rams, qui vivent une saison cauchemardesque (2-13), la performance de Steven Jackson, qui avec 103 yards à la course a dépassé les 1.000 yards par saison depuis sept années consécutives avec Saint-Louis. LE FLOP : Denver Broncos Capable du pire comme du meilleur, la star des Broncos, Tim Tebow, a tout simplement effectué le pire match de sa carrière contre Buffalo (14-40) ce week-end. Tout porte à croire que le jeune quaterback de Denver n'est pas fait pour bien débuter ses matches. A l'image de la défaite concédée la semaine passée contre New England (23-41), le joueur du Colorado a entamé cette rencontre contre les Bills en fanfare, en inscrivant un touchdown à la course. Cela ne pouvait laisser présager que Tebow allait se faire intercepter quatre fois, dont deux touchdowns retournés sur ces interceptions dans le dernier quart-temps. Au final, même s'ils gardent leur destin entre leurs mains, les hommes de John Fox ne sont toujours pas qualifiés pour les playoffs. Ils devront gagner le 1er janvier durant la 17e et dernière journée contre les Kansas City Chiefs ou espérer en cas de défaite que les Oakland Raiders en fassent de même contre les San Diego Chargers. LE JOUEUR : Aaron Rodgers (Green Bay Packers) C'est une fiche parfaite que le probable futur MVP, Aaron Rodgers, a rendu ce dimanche contre les Chicago Bears (35-21). Le quaterback des Packers a tout simplement lancé cinq touchdowns au cours du match, une première dans sa carrière. Il a encore une fois fait preuve d'une grande précision avec 21 passes complétées sur 29 pour 283 yards. Véritable Père Noël de Green Bay, la coqueluche du Lambeau Field a doublement gâté les "Cheeseheads". Avec cette victoire, les joueurs du Wisconsin s'assurent d'évoluer durant la totalité des playoffs à domicile et anéantissent en prime tout espoir pour leurs rivaux de Chicago de les disputer. Par la même occasion, ils qualifient d'office les Atlanta Falcons pour les phases finales. LA STAT : 9 A ce jour, neuf équipes sont déjà qualifiées pour les playoffs et ils restent trois places, deux dans l'AFC et une dans la NFC, à se disputer au cours de la dernière journée de la saison régulière qui se jouera dimanche prochain. Du côté de la NFC, Green Bay est assuré d'une semaine de repos et de l'avantage du terrain. En lice pour la seconde place de la conférence synonyme de qualification directe pour la demi-finale de la NFC, on trouve San Francisco et la Nouvelle-Orléans. Restent les équipes déjà assurées de disputer le tour de wild-card qui sont Detroit et Atlanta et la dernière place qui se jouera au cours d'un match qui s'annonce explosif entre Dallas et New York. Dans l'AFC, l'avantage du terrain pour les playoffs n'est pas encore attribué. Il se disputera entre New England, déjà qualifié pour la deuxième semaine des playoffs, Baltimore et Pittsburgh. L'équipe de Houston est, elle aussi, déjà qualifiée et n'a plus rien à gagner ou à perdre. Restent donc deux places pour cinq équipes qui sans rentrer dans de savants calculs sont Cincinnati, Denver, Oakland, New York Jets et Tennesse.