Des seins nus pour accueillir Platini

  • A
  • A
Des seins nus pour accueillir Platini
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO 2012 - Des militantes féministes ont manifesté à Kiev pour un "Euro sans prostitution".

C'est une délégation un peu particulière qui est venue accueillir Michel Platini, mardi, aux abords du Stade olympique de Kiev, où doit avoir lieu le 1er juillet 2012 la finale de l'Euro de football, organisé conjointement par la Pologne et l'Ukraine. Cinq jeunes femmes aux seins nus, appartenant au mouvement féministe ukrainien Femen, sont venues protester devant les grilles du stade en brandissant des pancartes "Euro 2012 sans prostitution" et en mimant une immolation par le feu...

A chaque grand événement footballistique, c'est la même chose : l'afflux de supporters booste l'industrie du sexe, légale ou non. Interdite par la loi, la prostitution a toujours cours en Ukraine. "Femen réclame de l'UEFA d'organiser une campagne d'information sur l'inadmissibilité du tourisme sexuel" en Ukraine, explique le collectif féministe dans un communiqué publié sur son site. Quatre des manifestantes ont été interpellées par la police avant l'arrivée de Michel Platini. L'an dernier, Femen avait déjà manifesté contre l'Euro 2012 lors d'un match à talons hauts plein de couleurs et d’ironie.

Femen manifeste contre le tourisme sexuel durant l'Euro :

Mardi, Femen avait choisi la "performance" topless, sa marque de fabrique, pour mobiliser l'opinion publique ukrainienne. "En général, les gens ne comprennent pas trop, mais, de plus en plus, le message rentre parce qu’ils se rendent compte, passée l’appréhension, que nous parlons des vrais problèmes qui touchent notre société", expliquait en février dernier Irma Schevchenko, membre du collectif,  au site cafebabel.com. "Le seul moyen d’attirer l’attention, c’est de choquer, et exhiber nos corps est un bon moyen de le faire."

Très remonté, le collectif féministe menace d’ores et déjà de perturber le bon déroulement de l'Euro si aucune mesure n'est prise par l'UEFA pour lutter contre le tourisme sexuel. Dans ce cas, "Femen ne garantira pas la sécurité des fans et responsables du football en Ukraine", menace les militantes. Voilà un problème de plus pour le dossier urkainien, dont Michel Platini a vanté les avancées en termes d’infrastructures, mardi. C'était en conférence de presse, devant un public un peu plus guindé et un peu plus habillé aussi...