Des Pats sans pitié

  • A
  • A
Des Pats sans pitié
Partagez sur :

Chaque mardi, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Cette semaine, les New England Patriots ont marqué les esprits en humiliant les Miami Dolphins sur leur pelouse (41-14). Retour gagnant pour Donovan McNabb à Philadelphie avec les Washington Redskins (17-12). Enfin, les Chicago Bears et les Pittsburgh Steelers ont subi leur première défaite de la saison.

Chaque mardi, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Cette semaine, les New England Patriots ont marqué les esprits en humiliant les Miami Dolphins sur leur pelouse (41-14). Retour gagnant pour Donovan McNabb à Philadelphie avec les Washington Redskins (17-12). Enfin, les Chicago Bears et les Pittsburgh Steelers ont subi leur première défaite de la saison. LE TOP : New England Patriots Il y a des mi-temps que l'on aimerait vite oublier ! Devant à la pause au tableau d'affichage (7-6), les Miami Dolphins ont littéralement sombré en seconde période devant l'impressionnante efficacité des New England Patriots. Pas moins de cinq touchdowns inscrits en trente minutes par les Pats, le tout sur cinq phases de jeu différentes (course, réception, retour de block, retour de kick, retour d'interception) et un large succès final (41-14). Les hommes de Bill Belichik auront notamment pu compter sur un bon BenJarvus Green-Ellis en attaque (76 yards, 1 TD) et un excellent Patrick Chung en défense (2 punts bloqués, 1 interception, 1 TD). De bonne augure pour New England qui envoie un message fort à un concurrent direct de NFC East et reste la principale menace des New York Jets dans leur division. LE FLOP : Arizona Cardinals Qu'il semble loin le temps où les Arizona Cardinals régalaient offensivement, sous la houlette du quarterback vétéran Kurt Warner. Malgré une fiche de 2-2, très flatteuse, les Cardinals peinent et déçoivent depuis le début de la saison. La faute à un Derek Anderson, transfuge des Cleveland Browns, visiblement trop juste pour faire briller ses receveurs, Larry Fitzgerald en tête. Le stratège des Cards n'a ainsi rien pu faire pour éviter la lourde défaite des siens sur la pelouse des San Diego Chargers (41-10). Une deuxième fessée de suite en déplacement après celle subie à Atlanta, il y a quinze jours (41-7). Derek Anderson (7/14, 64 yards, 2 interceptions) semble donc avoir vécu ses dernières minutes en tant que titulaire et devrait céder sa place dès le prochain match à son remplaçant rookie Max Hall, pourtant réputé pour ses nombreuses interceptions en universitaire. La saison risque d'être longue pour les fans des Cardinals... LE JOUEUR : Donovan McNabb (Washington Redskins) Ovationné avant la rencontre par le public du Lincoln Financial Field, Donovan McNabb ne pouvait rêver plus belles retrouvailles avec un stade qui l'a vu briller onze années durant sous la tunique des Philadelphia Eagles. Pourtant, c'est bel et bien avec les Washington Redskins que l'ancienne star de Syracuse s'est mis en évidence ce dimanche avec une victoire arrachée par les hommes de Mike Shanahan (17-12). Si le quarterback des Skins (125 yards, 1 TD, 1 int) n'a pas forcément fait le show, il aura profité d'un Ryan Torain efficace à la course (70 yards, 1 TD) et de la rapide blessure de l'homme en forme des Eagles, Michael Vick, sorti en fin de premier quart-temps pour une blessure à la clavicule. Les Redskins prennent en tout cas les commandes de la NFC East, avant la délicate réception des Green Bay Packers, dimanche prochain. LA STAT : 9 9, comme le nombre de sacks subis par Jay Cutler, en une mi-temps, face aux New York Giants. Le quarterback des Chicago Bears, abandonné par sa ligne offensive, a ainsi constamment été mis sous pression par la monstrueuse D-Line new-yorkaise, et ses deux leaders Justin Tuck et Osi Umenyiora (3 fumbles forcés à eux deux). Sorti à la mi-temps, à cause d'une commotion cérébrale, Jay Cutler (8/11, 42 yards, 1 int) n'a pu que constater la défaite logique de son équipe (17-3), la première de la saison pour la franchise de l'Illinois. Un résultat qui relance la NFC North, après le difficile succès des Green Bay Packers, face aux Detroit Lions (28-26). Chicago n'a donc plus le droit à l'erreur et devra relever la tête dès la semaine prochaine, chez des Carolina Panthers, toujours sans victoires. LA PHRASE : "Battre Pittsburgh sur le dernier drive, il n'y a pas mieux", Joe Flacco (Baltimore Ravens) C'est un premier vrai test qui attendait les Pittsburgh Steelers ce week-end, à l'occasion de la venue du rival d'AFC North, les Baltimore Ravens. À une semaine du retour de son quarterback vedette Ben Roethlisberger, les Pennsylvaniens avaient agréablement surpris jusque-là, avec un bilan de trois victoires en trois matches de saison régulière. La quatrième n'est d'ailleurs pas passé si loin que ça. Emmenés par un bon Rashard Mendenhall (79 yards à la course, pour 2 TD), et devant à une minute du terme, les Steelers n'auront craqué qu'en toute fin de rencontre. La faute à un Joe Flacco solide (24/37, 256 yards, 1 TD, 1 int) et auteur d'un dernier drive de gala, ponctué par une passe de touchdown de 18 yards pour T.J. Houshmandzadeh, synonyme de victoire pour Baltimore (17-14). Les Ravens rejoignent donc Pittsburgh en tête de l'AFC North. Avec des Cincinnati Bengals en retrait et surpris du côté de Cleveland (20-23), le match retour à Baltimore pourrait valoir cher pour un éventuel titre de division...