Des champions en puissance ?

  • A
  • A
Des champions en puissance ?
Partagez sur :

C'est ce mercredi que s'ouvre officiellement la saison 2011-2012 en France. Inspiré du fameux Community Shield et instauré en 1995, le Trophée des Champions met aux prises cette année le champion lillois et son dauphin marseillais. Un match organisé à Tanger, au Maroc, qui devrait donner une idée du potentiel de ces deux prétendants naturels au titre à dix jours de la reprise de la L1.

C'est ce mercredi que s'ouvre officiellement la saison 2011-2012 en France. Inspiré du fameux Community Shield et instauré en 1995, le Trophée des Champions met aux prises cette année le champion lillois et son dauphin marseillais. Un match organisé à Tanger, au Maroc, qui devrait donner une idée du potentiel de ces deux prétendants naturels au titre à dix jours de la reprise de la L1. A les écouter, ce n'est pas un match de préparation au service d'un trophée au rabais qui les attend. Lillois et Marseillais, respectivement champions et vice-champions de France en titre, s'apprêtent bel et bien à démarrer leur saison mercredi soir. Ce dans une atmosphère aussi chaleureuse qu'avait pu offrir Radès l'an dernier pour le même événement, dans la cité marocaine de Tanger, et devant des centaines de milliers de téléspectateurs si l'on en croit la Ligue, fière d'annoncer que son Trophée des Champions sera diffusé dans 77 pays cette année, des Etats-Unis à la Malaisie en passant par le Brésil ou la Russie... A dix jours du début des hostilités - un déplacement à Nancy pour le Losc et la réception de Sochaux au Vélodrome pour l'OM - les acteurs concernés se disent prêts à en découdre. Et manifestement impatients. "Je pense que c'est un bon test dans des circonstances qui vont nous permettre de mieux savoir où nous en sommes sur notre état psychologique et physique. Ça nous permet d'entrer dans le vif du sujet. A nous de répondre présent. C'est un titre et on ne doit pas le négliger", dixit Alou Diarra sur l'antenne d'OMtv. "C'est sérieux, ça travaille. Les joueurs commencent à être affûtés. On va être à l'épreuve de la compétition officielle, on en saura un peu plus à ce moment-là", renchérit Rudi Garcia dans les colonnes de Nord Eclair. Pour Lille comme pour Marseille, le bilan de l'intersaison jusqu'alors est mitigé, avec deux revers en quatre matches à déplorer de chaque côté. Pour autant l'OM a cet avantage de ne pas avoir trop modifié son effectif - si ce n'est le départ conjugué des latéraux Taye Taiwo et Gabriel Heinze et alors que le cas de Lucho Gonzalez demeure en suspens. Le Losc pouvant lui s'appuyer sur la dynamique du doublé Coupe-championnat réalisé la saison dernière pour repartir de l'avant. Même si les pertes de Gervinho, Yohan Cabaye ou Adil Rami, remplacés par Dimitri Payet, Benoît Pedretti et Marko Basa, pourraient s'avérer bien lourdes. "Lille a perdu des joueurs importants et ceux-ci n'ont peut-être pas été remplacés par des joueurs équivalents" note non sans malice Didier Deschamps, avant d'ajouter à propos du rendez-vous marocain: "Ça va au-delà d'un match amical, car il y a un trophée à défendre." L'an dernier, alors champion de France sortant, l'OM avait dominé le PSG aux tirs au but pour s'adjuger ledit trophée. "On est nourri par la compétition, la gagne et les sentiments de joie qu'on peut vivre dans un groupe comme le nôtre. On a gardé notre état d'esprit assez simple, prévient néanmoins Franck Béria. On doit s'appuyer sur ce qu'on a fait, sur ces bases positives du passé mais sans non plus s'endormir et faire les choses à l'envers." Qu'on se le dise, les choses sérieuses commencent dès mercredi à Tanger. Avec de part et d'autre des équipes certainement proches de leur configuration type. Les compositions probables Losc: Landreau - Debuchy, Basa, Chedjou, Béria - Mavuba - Balmont, Pedretti - Payet, Sow, Hazard OM: Mandanda - Azpilicueta, Diawara, Mbia, Morel - Diarra - Amalfitano, Cheyrou - Valbuena, Rémy, A. Ayew