Des Bleus pleins de promesses

  • A
  • A
Des Bleus pleins de promesses
@ Reuters
Partagez sur :

COUPE DAVIS - La France accueille l'Allemagne à Toulon à l'occasion du premier tour.

COUPE DAVIS - La France accueille l'Allemagne à Toulon à l'occasion du premier tour. "C'est de loin le potentiel le plus grand que l'on ait jamais eu en France", s'extasie Guy Forget sur le site de la Fédération française de tennis. Avec Jo-Wilfried Tsonga (11e joueur mondial), Gaël Monfils (15e mondial), Julien Benneteau (37e mondial) et Michaël Llodra (65e mondial), le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis s'avance avec de sérieux arguments avant d'affronter l'Allemagne lors du premier tour à Toulon, sur surface rapide (parquet et résine bleue) ce week-end (du 5 au 7 mars). "Je fonde de gros espoirs dans ce groupe car si la mayonnaise veut bien prendre, il y a de quoi faire de grandes choses", poursuit Forget. Des deux meilleurs joueurs français, avec Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga s'est imposé comme un meneur naturel. "La Coupe Davis le passionne. [...] Aujourd'hui, « Jo » montre l'exemple par son attitude, sur le terrain et en dehors, par ses résultats. Il montre le chemin", confie le capitaine tricolore mais "Gaël, fort de ce qu'il a pu vivre à Maastricht l'an passé, a acquis de l'expérience". "Je ne peux pas imaginer qu'il soit moins bon aujourd'hui en Coupe Davis que l'an passé", rassure Forget faisant directement référence à la contre-performance du Parisien lors du barrage de maintien face aux Pays-bas en septembre dernier... pour sa première sélection. L'Allemagne privée de Haas L'Allemagne, que les Bleus ont chaque fois vaincus - en 1996 et en 2006 - depuis l'instauration du groupe mondial, se présentera elle sans son leader incontesté, Tommy Haas (18e mondial), à court de forme. Une bonne nouvelle pour le camp tricolore même si les joueurs français ne devront pas sous-estimer leurs adversaires. "Les Allemands sont des compétiteurs qui ont l'habitude d'évoluer dans cette épreuve. Avec des victoires significatives au bout. Ils connaissent la Coupe Davis. On ne peut donc pas parier sur une fébrilité éventuelle de l'un d'entre eux. Ce match sera donc difficile. On est prévenu. Il faudra être vigilant", rappelle Guy Forget. Le mauvais souvenir d'une élimination d'entrée de jeu en République tchèque l'an passé (2-3) appelle en effet à la prudence. Mais le capitaine français compte sur l'avantage du terrain. "Quel bonheur d'avoir enfin un public derrière nous, qui va guetter les moindres erreurs de nos adversaires pour leur mettre un petit coup derrière la tête. A nous de tirer profit de cette situation et d'impliquer le plus possible les spectateurs dans cette rencontre", annonce Forget. *Richard Gasquet (69e mondial) figure comme remplaçant sur la liste de Guy Forget.