Des Bleus en forme

  • A
  • A
Des Bleus en forme
@ Maxppp
Partagez sur :

ATHLETISME - Leslie Djhone, Renaud Lavillenie et Salim Sdiri ont brillé à Bercy.

ATHLETISME - Leslie Djhone, Renaud Lavillenie et Salim Sdiri ont brillé à Bercy. Les meilleurs athlètes tricolores avaient rendez-vous ce week-end au Palais omnisports de Paris Bercy pour disputer les championnats de France en salle, l'occasion idéale pour préparer les championnats du monde indoor, qui se dérouleront à Doha du 12 au 14 mars. La performance la plus marquante de ces deux jours de compétition est l'oeuvre de Leslie Djhone. Le spécialiste du 400 m, vainqueur de la finale en 45"85, a en effet effacé des tablettes l'ancien record de Stéphane Diagana (46"02), datant de 1992. Une performance de haut rang pour celui qui a choisi de faire l'impasse sur les Mondiaux en salle pour se consacrer pleinement à sa préparation pour les championnats d'Europe de Barcelone prévus cet été. Ladji Doucouré se rendra quant à lui bien au Qatar. Devancé la semaine dernière à Birmingham par le Cubain Dayron Robles (7"44) et le Tchèque Petr Svoboda (7"57), le hurdler tricolore qui avait couru en 7"65, a signé à Bercy son meilleur temps de la saison (7"58), devant Garfield Darien (7"62) et Cedric Lavanne (7"70). Sdiri et Lavillenie pour une médaille à Doha ? De son côté, si Salim Sdiri n'est pas parvenu à battre son propre record de France (87,27 m), le membre du Lagardère Paris Racing a signé samedi la meilleure performance mondiale de l'année avec un saut à 8,24 m. Une performance qui lui permet de réaliser les minimas pour Doha, où il devrait être accompagné par Kafétien Gomis, auteur quant à lui de la deuxième meilleure performance mondiale de l'année avec un bond à 8,21 m. Chez les dames, Vanessa Gladone (6,48 m) a décroché le titre devant Eunice Barber (6,37 m). La lutte fut également serrée au saut en hauteur entre Mickaël Hanany (2,28 m) et Abdoulaye Diarra (2,24 m), tout comme sur 60 m entre Christophe Lemaître (6"56) et Ronald Pognon (6"61). L'affrontement n'a en revanche pas eu lieu lors du saut à la perche entre Renaud Lavillenie et Romain Mesnil. Le plus jeune a en effet écrasé la concurrence avec un saut à 5,85 m, signant pour l'occasion la meilleure performance mondiale de l'année, alors que le médaillé d'argent de Berlin a dû se contenter d'une barre à 5,50, se classant à la quatrième place derrière Jérôme Clavier et Damiel Dossevi (5,60 m pour tous les deux).