Des Bleus bien lancés

  • A
  • A
Des Bleus bien lancés
Partagez sur :

Alors que certains oiseaux de mauvais augure doutaient des chances de qualification de l'équipe de France face à l'Autriche, les Bleus ont vite mis les choses au point. Après l'exploit de Jérémy Chardy face à Jürgen Melzer, Gilles Simon a expédié les affaires courantes face à Stefan Koubek, pour offrir le deuxième point aux Tricolores. Samedi, le double Benneteau-Llodra aura pour mission de clore les débats.

Alors que certains oiseaux de mauvais augure doutaient des chances de qualification de l'équipe de France face à l'Autriche, les Bleus ont vite mis les choses au point. Après l'exploit de Jérémy Chardy face à Jürgen Melzer, Gilles Simon a expédié les affaires courantes face à Stefan Koubek, pour offrir le deuxième point aux Tricolores. Samedi, le double Benneteau-Llodra aura pour mission de clore les débats. Une affaire bien vite expédiée. Au moment d'aborder son premier tour de Coupe Davis face à l'Autriche, l'équipe de France, privée de Tsonga, Monfils et Gasquet, pouvait s'attendre à souffrir. Au final, après la première journée de vendredi, les Bleus arborent un sourire serein et ont toutes les chances de voir les quarts de finale. Après l'exploit de Jérémy Chardy face à Jürgen Melzer, Gilles Simon s'est offert sa première victoire dans la compétition en expédiant le vieillissant Stefan Koubek (6-0, 6-2, 6-3). Un succès qui s'est très vite dessiné pour le Niçois, qui a remporté les neuf premiers jeux de la rencontre. Le Tricolore s'est ainsi appuyé sur un bon premier service et a parfaitement su exploiter la fébrilité du 206e mondial, contraint de commettre trop de fautes directes. Mentalement présent sur une surface qu'il n'affectionne pas particulièrement, le numéro un français a ensuite déroulé sans faiblir, laissant quelques jeux en route ici et là sans jamais s'inquiéter. Une partie du public, bien vite lucide sur les chances de son protégé, n'a d'ailleurs pas attendu la fin du match pour quitter le fameux "Hangar 3". Et maintenant, le double Au final, cette journée de vendredi restera radieuse pour l'équipe de France et pour son capitaine, Guy Forget. Ce dernier pourra s'enorgueillir de son choix d'aligner Jérémy Chardy qui, sans réelle pression, a su se défaire de l'homme de base de l'équipe autrichienne. "Je ne pouvais pas avoir plus envie sur le court. Je suis super heureux, d'autant que c'était un match très important pour moi car je n'avais pas encore gagné de match depuis le début de l'année. Guy (Forget) m'a fait confiance donc j'avais vraiment envie de l'emporter", a ainsi confié le Palois devant les caméras de France 4. En choisissant de l'aligner, le capitaine tricolore permet également à Michaël Llodra et Julien Benneteau d'aborder leur double avec toute la fraîcheur nécessaire au gain d'un éventuel troisième point qualificatif pour le tour suivant. Les deux joueurs devront pour ça se débarrasser de la paire composée de Jürgen Melzer et Oliver Marach. Un duo à prendre au sérieux puisque le premier est classé à la huitième place du classement ATP en double, tandis que son partenaire, 1177e en simple, est 12e en double. Une mission loin d'être gagnée donc. Surtout que l'on imagine mal l'Autriche rendre les armes sans une réaction d'orgueil.