Des Bleues épatantes

  • A
  • A
Des Bleues épatantes
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'équipe de France féminine s'est qualifiée pour les demi-finales du Mondial.

L'équipe de France féminine a réussi le plus grand exploit de son histoire en se qualifiant samedi pour les demi-finales du Mondial. Les filles de Bruno Bini ont battu l'Angleterre après la terrible séance des tirs au but (4 t.a.b à 3, 1-1 a.p.). Et pourtant la situation était bien mal engagée pour les Bleues. Jusqu-à deux minutes de la fin du temps réglementaire, les Bleues étaient menées 1-0.

Le coup de génie de Bussaglia

Les fans des Bleues n'y croyaient plus. Les supporters anglais présents dans les gradins de Leverkusen chantaient déjà. Mais Elise Bussaglia a changé la donne en expédiant du gauche et de l'entrée de la surface une frappe magnifique qui trompait Karen Bardsley (88e). L'attaquante Marie-Laure Delie pouvait faire semblant de "cirer les pompes" de la milieu de terrain du PSG, celle-ci venait de faire renaître un match qui semblait mort.

La prolongation fut ensuite un calvaire pour les jambes anglaises, mangées par les crampes, même si l'attaquante Ellen White, la plus inspirée d'une sélection sans grande imagination, était tout près de tromper à nouveau Céline Deville, qui venait juste de remplacer de Bérangère Sapowicz, suspendue (103e). Les Françaises passaient encore tout près de l'élimination lors de la séance de tirs au but, entamée par un raté de Camille Abily. Mais les deux dernières tireuses anglaises, Claire Rafferty et Faye White manquaient la cible et qualifiaient les Bleues.

L'Allemagne éliminée

Les joueuses de Bini joueront une demi-finale de rêve, mercredi à Mönchengladbach, contre le Brésil ou les Etats-Unis, deux références du football féminin. Ce succès vient aussi confirmer les progrès français, déjà illustré par la victoire des Lyonnaises en Ligue des champions cette saison.

Et comme si le bonheur de cette victoire n"tait pas suffisant, les Françaises ont reçu un petit coup de pouce du destin dans la soirée. Pour cause, le Japon a créé une immense surprise en éliminant samedi en quarts de finale du Mondial féminin l'Allemagne, double tenante du titre et pays organisateur (1-0 a.p.). Ce résultat qualifie automatiquement l'équipe de France pour les jeux Olympiques de Londres.