Derrien: "Un arbitrage humain pour Jemaa"

  • A
  • A
Derrien: "Un arbitrage humain pour Jemaa"
Partagez sur :

Consultant pour Sports.fr, Bruno Derrien revient sur l'arbitrage de la 20e journée de Ligue 1, une reprise marquée par de nombreux penalties sifflés. Mais l'ancien arbitre international a surtout retenu l'humanité de M.Turpin sur Jemaa, non sanctionné pour sa célébration en dehors des limites du terrain.

Consultant pour Sports.fr, Bruno Derrien revient sur l'arbitrage de la 20e journée de Ligue 1, une reprise marquée par de nombreux penalties sifflés. Mais l'ancien arbitre international a surtout retenu l'humanité de M.Turpin sur Jemaa, non sanctionné pour sa célébration en dehors des limites du terrain. Bruno, la Ligue 1 a repris ce week-end. Commençons par le choc de cette 20e journée, Marseille-Bordeaux où Jean Tigana a déploré cette main d'Heinze dans la surface en première période... Il y a penalty. Cela semble clair. Pareil sur le but marseillais où Taiwo contrôle du bras avant de centrer pour Gignac. Les images sont impitoyables pour un arbitre, c'est toujours difficile. N'oublions pas toutefois que Trémoulinas aurait pu aussi être expulsé pour son geste sur Valbuena. Quant au penalty sifflé pour une faute de Diawara sur Sané, il est logique. Rappelons que l'imprudence et l'excès de combativité sont sanctionnés par les règles. La notion d'intention ne rentre en ligne de compte que pour les fautes de main. Ce penalty est donc logique. L'autre fait marquant du week-end sur l'arbitrage concerne Nice-Lille. Que pensez-vous de ce but niçois refusé pour un hors-jeu visiblement inexistant ? Exact, là aussi les images sont claires. Le joueur n'est pas en position de hors-jeu, couvert par le défenseur présent sur le côté. Il s'agit d'une erreur d'interprétation de l'arbitre assistant. Cela peut faire 1-0 pour Nice. "Une faute peu flagrante sur Soumah." Cette 20e journée a également été marquée par l'octroi de nombreux penalties (5 sur les 10 matches). Étaient-ils tous justifiés ? Prenons tout d'abord Brest-Caen. Le penalty accordé à Soumah fait suite à une faute visiblement commise à l'extérieur de la surface. La faute n'est pas flagrante. Concernant celui accordé à Caen, il s'explique par une sortie un peu inconsidérée d'Elana dans les pieds de l'attaquant. L'arbitre estime qu'il touche l'attaquant. Idem sur Montpellier-Valenciennes avec l'intervention de Mater sur Aït-Fana. Pour moi, il n y a pas grand chose là non plus d'autant que M. Jaffredo sort en plus un carton jaune, le deuxième pour Mater qui est donc expulsé. Enfin, à Lens, le penalty accordé par M.Turpin aux Lensois me parait en revanche logique. Sur ce match, j'ai d'ailleurs bien aimé la compréhension de l'arbitre sur le geste de Jemaa se jetant dans les tribunes pour communier. Un geste normalement répréhensible... Oui, car quitter l'aire de jeu sans l'accord de l'arbitre est passible d'un avertissement. Dans le contexte actuel lensois, conjugué à sa situation personnelle puisque le joueur est Tunisien, la manifestation de cette joie a été prise en compte par l'arbitre. C'est un côté humain de l'arbitrage, un fait pris avec compréhension. Ça me va bien.