Derrien: "Rainville était tendu"

  • A
  • A
Derrien: "Rainville était tendu"
Partagez sur :

Consultant pour Sports.fr, Bruno Derrien revient sur les faits marquants de la 37e journée de Ligue 1, avec notamment l'altercation entre le quatrième arbitre de PSG-Lille, M. Rainville, et l'entraîneur parisien Antoine Kombouaré. L'ancien arbitre international estime que le but d'Ayew pour Marseille n'aurait pas dû être accordé et qu'un penalty aurait probablement dû être accordé à Lyon.

Consultant pour Sports.fr, Bruno Derrien revient sur les faits marquants de la 37e journée de Ligue 1, avec notamment l'altercation entre le quatrième arbitre de PSG-Lille, M. Rainville, et l'entraîneur parisien Antoine Kombouaré. L'ancien arbitre international estime que le but d'Ayew pour Marseille n'aurait pas dû être accordé et qu'un penalty aurait probablement dû être accordé à Lyon. Bruno, les principaux soucis lors de cette 37e journée se sont concentrés, sans trop de surprise, sur le match avec le plus d'enjeux, en l'occurrence PSG-Lille. Que pensez-vous d'abord de ce carton rouge de Guillaume Hoarau ? Il a pris un premier carton pour une faute dans le jeu. Sur le deuxième, bon... Il y a trois cas: ou il y a contact avec faute, donc penalty, ou un contact sans faute, et l'arbitre laisse jouer, ou une simulation. M. Jaffredo a estimé qu'il avait simulé, qu'il n'y avait pas contact. Ça ne se joue pas à grand-chose... S'il avait laissé jouer et se serait arrêté au simple fait qu'il n'y avait pas faute, ça ne m'aurait pas choqué. Qu'il prenne un jaune sur chaque faute, pourquoi pas, mais sur l'ensemble des deux... En revanche, il y a un très vilain geste d'Armand sur Hazard, sur l'action du deuxième but de Sow. Ça n'aurait pas été illogique que Hoarau ne prenne pas de rouge, mais qu'Armand oui. L'atmosphère a dégénéré et quelques minutes plus tard, Antoine Kombouaré s'est fait expulser après une altercation avec le quatrième arbitre. Que pensez-vous de l'attitude des deux hommes sur ce coup-là ? Cette année, je trouvais que dans l'ensemble, les choses se passaient mieux entre les quatrièmes arbitres et les entraîneurs, avec un peu plus de psychologie. Là, on a le sentiment que c'était extrêmement tendu. La posture du quatrième arbitre m'a paru tendue, quand Kombouaré lui prend le bras. Après, nous, on est en tribunes ou devant notre télévision et on ne sait pas tout ce qui s'est dit. Il faut voir ce qui a été dit avant, si l'entraîneur du PSG avait déjà été rappelé à l'ordre avant... Rudi Garcia aussi était rentré sur le terrain à la fin de la première période, pour contester le chronométrage - pour lequel l'arbitre n'avait d'ailleurs absolument pas à se justifier car c'est à son appréciation. Il y avait une tension particulière sur les deux bancs. M. Rainville, le quatrième arbitre, officie en Ligue 1, c'est un habitué et il n'a pas voulu trop bien faire comme un arbitre de Ligue 2 ou de National aurait peut-être pu le faire. Je ne sais pas si c'était exagéré, mais on avait vraiment l'impression qu'il y avait de la tension à la fois chez les deux entraîneurs, et chez lui aussi. Des buts validés ont encore été marqués avec des hors-jeux de position. Votre opinion sur l'égalisation de Hoarau contre Lille et celle du Marseillais Ayew contre Valenciennes, où Heinze était en position illicite au départ ? Sur le but de l'OM, Heinze fait action de jeu et met la tête, il est sûr de réclamer le ballon, il participe au jeu. La position de hors-jeu était active et je pense que l'assistant aurait dû lever son drapeau. Par contre, sur le but de Hoarau, je crois que la décision qui a été prise était la bonne. Lui n'est pas hors-jeu, deux autres joueurs le sont mais ils ne font pas du tout action de jeu et c'est Hoarau qui récupère. "Turpin, il faut aussi le protéger" L'attitude de Stéphane Mbia sur l'ouverture du score de Kadir, pour Valenciennes, aurait-elle dû être sanctionnée par l'arbitre ? J'ai l'impression que son geste est fait quand le but est marqué. Techniquement, l'arbitre a donc raison de ne rien signaler. Il aurait pu prendre un carton jaune, oui... Mais pour le dernier match de sa carrière, Stéphane Bré a sûrement voulu ne distribuer aucun avertissement, ce qu'il a fait d'ailleurs. Ça ne mérite pas un carton rouge, ce n'est pas une agression, il le prend un peu par le maillot, un peu par le torse... A Lyon, M. Buquet a laissé l'avantage à deux reprises, une fois pour Lyon et une fois pour Caen (à la 78e minute sur El Arabi), alors que deux penalties auraient pu être sifflés... Sur El Arabi, pour moi, il n'y a aucune faute, et c'est d'ailleurs ce qu'estime l'arbitre, qui ne laisse pas d'avantage. Lloris ne fait pas de croche-pied et El Arabi s'emmêle les pinceaux tout seul. En revanche, c'est vrai qu'il y avait un penalty pour Lyon, sur une faute commise sur le côté droit de la surface de réparation en première période. Le problème, quand on laisse l'avantage dans la zone de vérité, c'est que quand l'attaquant est seul face au but grand ouvert, qu'il va marquer, ça passe. En revanche, quand il y a encore des défenseurs qui couvrent et des attaquants en mouvement, c'est compliqué car on ne peut plus revenir. Pour revenir à la faute, il faut que le ballon soit encore en jeu, ce qui ne peut plus être le cas si le joueur frappe à côté. Il faut donc être extrêmement prudent dans ces situations d'avantage dans la surface. Si l'avantage s'était concrétisé, on aurait dit bravo, mais là, M. Buquet a pris un risque. Mais je ne sais pas ce que j'aurais fait, il faut être dans le match et c'est plus facile de parler avec du recul. Avec la lutte pour la Ligue des champions et pour le maintien, qui concernera encore de nombreuses rencontres pour la dernière journée, craignez-vous que la tension puisse faire commettre des erreurs décisives aux arbitres ? Les plus anciens et les internationaux ont été désignés, avec M. Piccirillo pour Valenciennes-Nice, M. Duhamel - international, qui arbitre en Ligue des champions et depuis 15 ans en Ligue 1 - pour Monaco-Lyon, M. Kalt pour Saint-Etienne-PSG et M. Lannoy pour Brest-Toulouse. Ennjimi, Fautrel et Turpin, n'officieront pas en revanche, je suis un peu surpris. Bien sûr qu'il y aura de la pression, mais normalement, tous ces arbitres sont armés pour faire face à ça. J'aurais peut-être mis Clément Turpin, qui est en pleine bourre, mais il doit aussi se reposer car il a fait beaucoup de gros matches. M. Gautier fera Caen-Marseille, mais il n'y a plus de pression. Enfin, les trophées UNFP ont désigné Anthony Gautier, Clément Turpin et Nicolas Pottier (assistant) comme meilleurs arbitres. Ça vous semble-t-il justifié ? Ils ont voulu récompenser les deux arbitres qui ont fait les finales de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France, avec Pottier qui est l'assistant de M. Gautier. Clément Turpin est l'espoir de l'arbitrage français, il a fait une très belle finale Lille-PSG. On a besoin d'une locomotive, voilà quelqu'un qui pourrait l'être. Depuis 1986, aucun arbitre français n'a dirigé de finale de Ligue des champions, et plus généralement de Coupe d'Europe depuis 2001, avec Gilles Veissière. Turpin perce, mais il faut aussi le protéger, il est très jeune.