Derrien: "M. Varela est en apprentissage"

  • A
  • A
Derrien: "M. Varela est en apprentissage"
Partagez sur :

Consultant pour Sports.fr, Bruno Derrien donne son avis sur la 13e journée de Ligue 1. L'ancien arbitre international revient notamment sur la décision de Bartolomeu Varela et de ses assistants de valider à tort un but à Bordeaux face à Nancy, avant d'évoquer le penalty accordé à Lyon lors d'"une journée difficile" pour l'arbitrage.

Consultant pour Sports.fr, Bruno Derrien donne son avis sur la 13e journée de Ligue 1. L'ancien arbitre international revient notamment sur la décision de Bartolomeu Varela et de ses assistants de valider à tort un but à Bordeaux face à Nancy, avant d'évoquer le penalty accordé à Lyon lors d'"une journée difficile" pour l'arbitrage. Le but accordé à Bordeaux face à Nancy: Dans les arrêts de jeu, sur un match plutôt engagé, où il y a de la tension, l'arbitre assistant doit vraiment être sûr de lui avant de prendre une décision. On peut en plus avoir un doute quand le ballon longe la ligne, rentre pratiquement, mais dans ce cas précis, à aucun moment, il ne la franchit ou la frôle. Pour le franchissement de ligne de but, c'est donc à l'assistant de le signaler. Pour la main, cela incombe en revanche à l'arbitre central. La responsabilité est donc partagée. Ils auraient pu être interpellés par l'absence de réaction des Bordelais qui, à aucun moment, ne réclament un but. A noter que sur ce match, les assistants étaient ceux arbitrant habituellement avec Stéphane Lannoy. L'arbitre assistant, Laurent Ugo, était ainsi celui qui n'avait pas vu la main de Luis Fabiano lors du match Brésil-Côte d'Ivoire de la dernière Coupe du monde. L'autre assistant, Eric Dansault, prend en revanche une bonne décision sur le but nancéien, puisqu'il n'y a pas du tout hors-jeu, le Bordelais couvrant. Que faire d'autre, à partir du moment où vous avez validé le but, que d'interroger Wendel ? Le ballon a-t-il franchi la ligne, avez-vous fait main ? Un peu comme le débat qu'il y avait eu sur la main de Thierry Henry face à l'Irlande. Certains disent que c'est au joueur de le dire spontanément à l'arbitre, mais c'est aussi à lui de poser la question. Ça s'est déjà vu... Ils ont reconnu leur erreur, mais pouvaient difficilement ne pas le faire après le match. Ce n'est que le sixième match en Ligue 1 de M.Varela, il avait déjà été en difficulté lors de Valenciennes-Montpellier où il avait fait un rapport complémentaire suite au mauvais geste de Bocaly. Il est dans l'apprentissage. La réserve nancéienne : La réserve nancéienne n'a aucune chance d'aboutir, car l'erreur ne relève pas d'une faute technique. Pour la petite histoire, le dernier match qui a été rejoué en France pour une faute technique d'arbitrage date de 2003 sur un Auxerre-Sedan arbitré par Stéphane Moulin. Auxerre avait marqué dans la foulée d'un but sedanais alors que tous les Ardennais n'étaient pas encore replacés. La réserve technique avait été acceptée et le match rejoué. Le penalty accordé à Gomis lors de Lyon-Nice : Les deux courses de Gacé et Gomis se croisent, le Niçois ne fait pas de croche-pattes, ne fait aucune faute. Même s'il le touche, il ne le fait pas intentionnellement... Pour moi, il n y a pas du tout penalty. Mais voilà une action dangereuse dans le débat sur l'utilisation de la vidéo. Car on peut montrer ce que l'on veut sur ces images. Si l'on ne montre que la deuxième partie de l'action, on voit Gomis tomber et tout le monde hurle au scandale pour une simulation. Si l'on montre le départ, on croit déceler un petit contact, mais totalement involontaire. A noter qu'il s'agit bien de l'assistant qui signale le penalty. Si on y ajoute un penalty non sifflé à Brest, et deux lors de OM-Lens un dans chaque camp, on note un week-end un peu difficile. La convocation de Souleymane Diawara pour son geste sur Nenê : Sur la convocation de Souleymane Diawara à l'issue de PSG-OM, ce cas entre en plein dans le champ de compétence de la commission de visionnage. Je m'étonne sur le fait que M. Lannoy n'ait pas fait de rapport complémentaire, ce qui avait notamment été fait par M. Moreira à l'issue de Valenciennes-OM pour un geste sur Valbuena. C'est donc le flou artistique... Sa sanction dépendra du code disciplinaire, de sa présentation au comité... C'est assez fluctuant. Diarra avait pris six matches, Hadji plus agressif, six mois. Chaque cas est différent. Il sera probablement suspendu. Reste à savoir combien de matches...