Derniers enjeux

  • A
  • A
Derniers enjeux
Partagez sur :

A dix jours de la fin de la saison régulière, le suspense reste de mise à de nombreux étages du classement. Si le plateau des playoffs semble d'ores et déjà connu, les positions ne sont pas établies. De la lutte pour le meilleur bilan de la Ligue à celle pour la sixième place de la Conférence Ouest en passant par le duel, à l'Est, pour le statut de dauphin, tour d'horizon des derniers enjeux...

A dix jours de la fin de la saison régulière, le suspense reste de mise à de nombreux étages du classement. Si le plateau des playoffs semble d'ores et déjà connu, les positions ne sont pas établies. De la lutte pour le meilleur bilan de la Ligue à celle pour la sixième place de la Conférence Ouest en passant par le duel, à l'Est, pour le statut de dauphin, tour d'horizon des derniers enjeux... San Antonio n'est pas à l'abri La victoire décrochée dimanche face aux Suns aura au moins eu le mérite de stopper l'hémorragie. Pour autant, et en dépit de la défaite concédée dans le même temps par les Lakers (55-21), San Antonio (58-19), intraitable leader de la Conférence Ouest depuis novembre, n'est pas à l'abri. La faute à la série noire de six défaites concédées ces deux dernières semaines. Alors que les Texans comptaient encore sept victoires d'avance sur les champions en titre, leur marge n'est plus que de 2½ matches. Avec une rencontre de plus à jouer pour les Californiens et, surtout, une confrontation Lakers-Spurs prévue, dans une semaine, au Staples Center, les Spurs n'ont plus le droit à l'erreur. Notamment, dès ce mardi à Atlanta. Le calendrier des champions en titre n'est certes pas de tout repos avec notamment deux déplacements à Portland et Oklahoma City, mais si les Lakers lâchent du lest dans la Conférence Ouest, San Antonio devra également se méfier de Chicago (56-20) pour ce qui est de la lutte au meilleur bilan à travers la Ligue. Les troupes de Gregg Popovich ne possèdent en effet qu'une défaite de marge sur les Bulls. Si la forme du moment plaide en faveur des héritiers de Michael Jordan, leur programme de fin d'année a néanmoins de quoi rassurer les Texans, Boston, Orlando et New York étant ainsi au programme des Bulls. Le combat s'annonce acharné... Indiana y est presque Avec trois victoires d'avance sur Charlotte (32-44) et l'avantage en cas d'égalité, Indiana (35-43) a déjà un pied, un talon et quelques orteils en playoffs. Les Bobcats ont certes deux matches de plus à jouer, mais le calendrier qui attend les troupes de Michael Jordan ne leur est guère favorable avec notamment deux déplacements à Atlanta et à Orlando ainsi que la réception de Miami. Difficile pour Charlotte d'espérer faire son retard quand bien même Indiana doit également composer avec les visites de New York et d'Atlanta en plus d'un dernier match à Orlando. Et on passera sous silence l'hypothèse Milwaukee (31-45), condamné aux miracles. Quatre ans après leur dernière apparition en playoffs, les Pacers verront le printemps. Houston peut-il le faire ? Trois billets pour les playoffs restent à prendre dans la Conférence Ouest. Trois billets pour quatre places, Houston (41-36) s'évertuant en effet à entretenir l'espoir d'une qualification arrachée in extremis. Mais en dépit de leurs huit victoires en dix matches, le réveil des Texans semble bien trop tardif. Les Blazers (45-32) devraient ainsi valider leur qualification dès ce mardi et les Grizzlies (44-33) semblent également à l'abri au vu de leurs récents résultats. Aussi, seuls les Hornets (44-33) paraissent un minimum en danger malgré leurs trois succès d'avance. Notamment du fait de la visite des Rockets prévue jeudi et d'un calendrier un poil plus compliqué avec deux déplacements à Dallas et Memphis. Pour autant, La Nouvelle-Orléans a de la marge... Miami et Boston à la lutte Comme attendu, les Celtics et le Heat sont à la lutte. Mais plus pour la première place de la Conférence Est, les Bulls semblant à l'abri pour peu qu'ils ne passent pas au travers lors de leurs dernières sorties. Pour autant, leur combat pour la deuxième place ne manque pas d'intérêt puisque le corollaire direct de cette position tient en l'avantage du terrain lors d'éventuelles retrouvailles en demi-finale de Conférence. Pour l'heure, les Floridiens ont la main. Et plus encore que leur demi-match d'avance, la forme du moment et le calendrier incitent à l'optimisme du côté de Miami. Et pas seulement parce que la confrontation directe entre les deux prétendants, prévue ce dimanche, se disputera en Floride. Mais les Celtics ont prouvé, par le passé, que l'avantage du terrain ne fait pas tout en playoffs... Qui pour les Mavs ? Sans revenir sur l'hypothèse Houston, Portland, Memphis et La Nouvelle-Orleans se tenant en un match, il reste très difficile de prévoir les affiches du premier tour de la Conférence Ouest. Pourtant, nul doute que les trois franchises auront à coeur de lutter jusqu'au bout pour décrocher la sixième place de la conférence. Cette position leur permettrait non seulement d'échapper à un choc périlleux face aux Spurs ou aux Lakers, mais également de retrouver des Mavs toujours bons à prendre au premier tour des playoffs... Surtout pour des Blazers ou des Nuggets qui terminent la saison régulière en boulet de canon !