Derniers billets pour les playoffs

  • A
  • A
Derniers billets pour les playoffs
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Vainqueurs des Nets (116-105), les Suns sont en playoffs, bientôt imités par les Raptors et les Spurs.

NBA - Vainqueurs des Nets (116-105), les Suns sont en playoffs, bientôt imités par les Raptors et les Spurs. A deux semaines de la fin de saison régulière, chaque rencontre devient évidemment capital dans l'optique des playoffs ou de la course aux accessits. Aussi, les enseignements ne manquent-ils pas après le riche programme de ce mercredi. Le premier, définitif et sans surprise: les Suns tiennent pour de bon leur billet pour les prochains playoffs de la Conférence Ouest. Vainqueurs des Nets 105-116, les hommes d'Alvin Gentry ont en effet assuré leur qualification avec ce neuvième succès consécutif, soit leur plus longue série victorieuse depuis quatre ans. Après une première moitié équilibrée, les Nets ayant même mené de trois points à la pause, les Suns ont fait la différence au retour des vestiaires, notamment grâce à l'inusable Steve Nash, pas loin du triple-double avec 24 points, 14 rebonds et 7 passes, mais également à Jason Richardson, qui a suivi avec 23 points et Amare Stoudemire, qui a toutefois pu se contenter de 15 points. Et trois nouveaux qualifiés devraient rejoindre les Suns dans les tous prochains jours, Memphis et Houston ne parvenant pas à entretenir leurs maigres espoirs de playoffs. Mais si Oklahoma City, Portland et San Antonio devraient donc être, comme attendu, sur le grand huit printanier, ces trois équipes n'entendent pas relâcher leurs efforts afin d'éviter la huitième place, synonyme de premier tour des plus périlleux face aux Lakers. Les Spurs risquent de tomber sur les Lakers Aussi, les Spurs risquent-ils de regretter amèrement leur récent revers concédé chez les cancres du New Jersey. Les hommes de Gregg Popovich ont certes profité du derby texan face aux Rockets pour renouer avec la victoire, s'imposant aisément 119-102 avec une nouvelle performance de choix de sa traction arrière George Hill-Manu Ginobili. Le premier en a même signé un nouveau record en carrière avec 30 points à 11 sur 15 aux tirs tandis que l'Argentin rendait 18 points et 10 passes pour aller avec les 19 points à 8 sur 12 aux tirs de Richard Jefferson et les 17 points-10 rebonds de Tim Duncan. Mais devant les Spurs, ni les Blazers, ni le Thunder semblent disposés à lever le pied. Les premiers n'ont certes guère eu à forcer pour châtier des Knicks conciliants, Portland l'emportant 118-90 après une rencontre à sens unique. Oklahoma City a en revanche frappé un grand coup en dominant Boston 104-109. Une performance de choix qui doit beaucoup à l'inévitable Kevin Durant, auteur de la meilleure performance de la nuit avec 37 points à 10 sur 20 aux tirs, et Russell Westbrook, qui y est allé de son double-double avec 21 points et 10 passes. Et il fallait bien ça face à des Celtics pouvant compter sur les 18 points de Kevin Garnett ou de Rasheed Wallace. Du coup, Oklahoma City garde un demi-match d'avance sur Portland et un sur San Antonio: la lutte pour les Sixième et septième place risque bien d'être indécise jusqu'au bout...