Dernières chances pour les demis

  • A
  • A
Dernières chances pour les demis
Partagez sur :

Deux places pour les demi-finales des play-offs de Pro A cherchent toujours preneurs. Roanne se déplace à Nancy, encore invaincu à domicile, tandis que Villeurbanne accueuille Strasbourg, en matches d'appui, ce mardi soir. Présentation des forces en présence.

Deux places pour les demi-finales des play-offs de Pro A cherchent toujours preneurs. Roanne se déplace à Nancy, encore invaincu à domicile, tandis que Villeurbanne accueuille Strasbourg, en matches d'appui, ce mardi soir. Présentation des forces en présence.Asvel-Strasbourg, à 20h00Après une (apparente) facile victoire au match aller à l'Astroballe (91-68), succès qui s'était en réalité dessiné uniquement après la pause, les Villeurbannais se sont inclinés en Alsace vendredi soir (77-66), une défaite qui ne souffre d'aucune contestation possible. Et si les Rhodaniens n'avaient eu besoin que de deux rencontres pour se qualifier lors des deux dernières saisons, ils doivent cette fois en passer par un match d'appui ô combien périlleux. Surtout que les Strasbourgeois ont déjà réussi à s'imposer une fois cette saison dans l'antre de la "Green Team" (85-77, en mars), et comptent bien renouveler la performance mardi soir, dans le sillage d'un Steeve Essart décisif lors du match retour (15 points, 5 passes). Mais Vincent Collet, qui a très mal vécu ce revers, n'ose même pas envisager de vacances prématurées... Nancy-Roanne, à 19h30 Nancy n'a jamais perdu de match d'appui sur son parquet en play-offs. Les Lorrains tiennent à cette statistique, comme ils tiennent également à disputer une cinquième demi-finale de rang en Pro A. Mais les champions de France ont vacillé vendredi soir à la Halle Vacheresse, en s'inclinant 81-70, après avoir remporté sans trembler la première manche face à Roanne (97-79). Eux qui avaient la possibilité de terminer à la première place lors de la dernière journée à Villeurbanne pourraient donc tout perdre en cas de revers mardi soir. Les Roannais, sacrés en 2007, comptent bien tout faire pour écarter leurs successeurs et pourront encore compter sur leur massif intérieur nigérian Uche Nsonwu-Amadi, impressionnant au retour (17 points, 14 rebonds, 28 d'évaluation). Ricardo Greer, peu en réussite à cette occasion (14 points à 5/15 aux tirs), et ses coéquipiers devront donc répondre présent pour ce qui risque de s'apparenter à un véritable combat.