Dernière escale avant l'Euro

  • A
  • A
Dernière escale avant l'Euro
Partagez sur :

Convaincante au tournoi de Londres, qu'elle a remporté en alignant cinq victoires en autant de matches, l'équipe de France termine sa préparation à l'Euro 2011 dans le Nord, avec deux derniers tests contre la Bosnie-Herzégovine vendredi à Gravelines et la Belgique samedi à Liévin. Des adversaires qui doivent permettre aux Bleus de régler certains détails avant de s'envoler pour la Lituanie.

Convaincante au tournoi de Londres, qu'elle a remporté en alignant cinq victoires en autant de matches, l'équipe de France termine sa préparation à l'Euro 2011 dans le Nord, avec deux derniers tests contre la Bosnie-Herzégovine vendredi à Gravelines et la Belgique samedi à Liévin. Des adversaires qui doivent permettre aux Bleus de régler certains détails avant de s'envoler pour la Lituanie. Huit matches, sept victoires. Jusqu'ici, la préparation de l'équipe de France est une réussite et les résultats ne sont pas les seuls motifs de satisfaction. Car malgré les forfaits en cascade qui ont peu à peu esquinté le groupe bâti par Vincent Collet, les Bleus ont montré dans le jeu qu'ils avaient les moyens de réussir quelque chose de bien à l'Euro 2011, du 31 août au 18 septembre prochains. L'éclat pris contre Espagne à Almeria (53-77) leur a permis de mesurer l'étendue du chantier qui était le leur. Et leur bonne tenue il y a une semaine lors du tournoi de Londres a montré qu'ils n'étaient pas loin de la vérité. "Sur l'ensemble du tournoi, c'est positif, a ainsi constaté le capitaine tricolore, Boris Diaw, sur le site de la FFBB. On a gagné des matches, on a montré du beau jeu, une agressivité défensive sur chaque rencontre. Ça nous a aussi permis évidemment de voir les points qui doivent encore être améliorés. Les deux matches restant face à la Bosnie et à la Belgique vont nous permettre d'affiner encore notre jeu, d'être plus précis et de monter en intensité avant l'Euro." Ces rencontres, vendredi à Gravelines et samedi à Liévin, sont les deux dernières occasions de peaufiner les détails. Faire le plein de confiance Les Bleus entreront ensuite dans le vif du sujet contre la Lettonie, leur premier adversaire dans le Groupe B, au premier tour du championnat d'Europe. Que faut-il attendre de ces ultimes tests ? Déjà que Tony Parker et ses partenaires conservent cette bonne dynamique. Ensuite qu'aucun joueur du groupe, que Steed Tchicamboud a rejoint en milieu de semaine, ne rejoigne l'infirmerie. Enfin que les progrès dans le jeu, offensivement notamment, soient encore visibles. Défensivement, les hommes de Vincent Collet ont compris à Londres que leurs efforts payaient et qu'ils devaient continuer dans ce sens-là, en exerçant par exemple une grosse pression sur le meneur adverse, pour imposer leur loi au fil des minutes. Ce serait aussi une bonne chose que les extérieurs trouvent enfin un peu d'adresse à longue distance, leur gros défaut jusque-là, histoire de se mettre en confiance avant de s'envoler pour Siauliai, en Lituanie. Il sera ensuite temps de penser à la suite. "Les matches de préparation, ça a du bon, surtout quand on les gagne, mais il ne faut pas se laisser gagner par l'euphorie, a estimé dans Le Progrès le directeur technique national Jean-Pierre De Vincenzi. La réalité va commencer à l'Euro. Là-bas, on va balayer tout ce qui s'est passé avant. Tu perds les deux premiers matches et t'es mort, même si t'as fait une bonne préparation." Il vaut quand même mieux la réussir et ne pas partir trop inquiet que l'inverse. Collet: "Les joueurs attendent l'Euro avec impatience" (vidéo FFBB) Collet : "les joueurs attendent l'Euro avec... par basketfrance