Dernier tour de piste pour Bolt

  • A
  • A
Dernier tour de piste pour Bolt
Partagez sur :

Usain Bolt a terminé sa saison dimanche par un dernier 200 m disputé à Thessalonique où se déroulait la Finale Mondiale. Comme attendu, le Jamaïcain s'est imposé sans aucune difficulté en 19''68. Chez les Français, les perchistes Lavillenie et Mesnil ont déçu, alors que Damiel Dossevi est parvenu à monter sur le podium, tout comme Mélina Robert-Michon au lancer du disque et Bob Tahri sur 3 000 m steeple.

Usain Bolt a terminé sa saison dimanche par un dernier 200 m disputé à Thessalonique où se déroulait la Finale Mondiale. Comme attendu, le Jamaïcain s'est imposé sans aucune difficulté en 19''68. Chez les Français, les perchistes Lavillenie et Mesnil ont déçu, alors que Damiel Dossevi est parvenu à monter sur le podium, tout comme Mélina Robert-Michon au lancer du disque et Bob Tahri sur 3 000 m steeple.Le dernier show d'Usain Bolt cette saison ! L'ultime départ dans les starting-blocks précédé du traditionnel signe de croix. L'ultime course sous les applaudissements des fans. L'ultime victoire arrosée par les crépitements des photographes, surtout. Le Jamaïcain a largement remporté dimanche soir l'épreuve du 200 m de la Finale mondiale d'athlétisme. En Grèce et en grâce, la foudre a bouclé le demi-tour de la piste de Thessalonique en 19"68, égalant ainsi le record de la compétition détenu par Tyson Gay. L'Américain Wallace Spearmon et l'Antiguais Brendan Christian complètent le podium."Aujourd'hui, je ne me surprend pas, comme à Bruxelles. Je voulais courir plus vite, mais j'étais vraiment fatigué après une longue saison", a commenté Usain Bolt au site de l'IAAF. Cette année, le natif de Trelawny Parish a tout raflé, ou presque. A Berlin, lors des Championnats du monde, il a réussi le doublé sur 100 m et 200 m, améliorant ses propres records du monde, avant de triompher avec le relais 4x100 m jamaïcain. "Je veux continuer à gagner", a-t-il prévenu. En attendant, l'athlète de 23 ans retourne au pays pour des vacances bien méritées. Les Français irréguliersCertains Français semblaient déjà en congés. A Thessalonique, on attendait les médaillés d'argent et de bronze du saut à la perche des derniers Championnats du monde à Berlin, c'est-à-dire Romain Mesnil et Renaud Lavillenie. On a finalement eu Damiel Dossévi, sixième lors des Mondiaux allemands. Le natif de Chambray-lès-Tours a sauvé l'honneur des bleus en montant sur la troisième et dernière marche du podium après avoir franchi la barre des 5,60 mètres. Le Tricolore est seulement devancé par l'Ukrainien Maksym Mazuryk et l'Américain Derek Miles. Alors que Mesnil (5,50 mètres) et Lavillenie ont terminé respectivement aux quatrième et huitième places du concours. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Avec un jet à 61,74 mètres, Mélina Robert-Michon a décroché le troisième rang à l'issue de la Finale mondiale du lancer du disque. Tout comme Bouabdellah Tahri sur 3 000 m steeple (8'09"14). Autres Français engagés ce dimanche après-midi, Salim Sdiri (7,90 mètres) a pris la cinquième place du saut en longueur alors que Teresa Nzola Meso n'a pu faire mieux que huitième et donc dernière du triple saut (13,64 mètres).Par ailleurs, la Jamaïcaine Melaine Walker, championne olympique à Pékin en 2008 et championne du monde à Berlin en 2009, a réalisé un chrono de 53"36 sur le 400 m haies, nouveau record de la compétition. La Néo-Zélandaise Valerie Vili (lancer du poids), la Cubaine Yarelis Barrios (lancer du disque), la Croate Blanka Vlašic (saut en hauteur) ainsi que l'Américaine Carmelita Jeter (100 m) ont également amélioré les meilleurs performances des Finales mondiales d'athlétisme. Quant à l'Ethiopienne Meseret Defar, médaille de bronze du 5 000 m à Berlin, elle a amélioré le meilleur chrono de la saison sur 3 000 m. Thessalonique, un final en apothéose.