Dernier arrêt avant Bercy

  • A
  • A
Dernier arrêt avant Bercy
Partagez sur :

A deux semaines des championnats d'Europe de Paris-Bercy, les athlètes français prennent leurs marques aux championnats de France élite en salle à Aubière. Une compétition qui va leur permettre de se régler une dernière fois avant le grand rendez-vous continental de début mars où ils devront confirmer le succès tricolore de l'été dernier à Barcelone.

A deux semaines des championnats d'Europe de Paris-Bercy, les athlètes français prennent leurs marques aux championnats de France élite en salle à Aubière. Une compétition qui va leur permettre de se régler une dernière fois avant le grand rendez-vous continental de début mars où ils devront confirmer le succès tricolore de l'été dernier à Barcelone. En route pour Bercy ! Tel sera le mot d'ordre lors des championnats de France élite, organisés à Aubière les 19 et 20 février au Stadium Jean-Pellez. Les championnats d'Europe indoor de Paris-Bercy approchent en effet à grand pas. Devant leur public, les athlètes français auront évidemment à coeur de confirmer leur bel été catalan. L'équipe de France est revenue des championnats d'Europe de Barcelone avec dix-huit médailles, écrasant ainsi le record de Bruxelles, de quinze récompenses, vieux de soixante ans. La nouvelle vague de l'athlétisme français va donc désormais devoir répondre présent à Bercy du 4 au 6 mars. Sur les dix-huit médailles de Barcelone, quatorze ont été obtenues par des athlètes n'ayant rien obtenu auparavant dans une grande compétition internationale. Après la razzia de cet été, les jeunes pousses, comme Christophe Lemaitre, triple médaillé d'or cet été (100m, 200m, 4x100m), Myriam Soumaré, Véronique Mang, Kafétien Gomis, Martial Mbandjock, et bien d'autres, seront attendus au tournant. Mais avant le rendez-vous de Paris-Bercy, il faut passer par Aubière, avec une ambiance garantie où plus de 3000 spectateurs sont attendus dans l'une des plus belles salles d'athlétisme de France. Simple préparation pour certains, l'occasion d'aller chercher une qualification pour les championnats d'Europe de Bercy pour d'autres. Lemaître dans l'incertitude Avec beaucoup d'incertitudes, le sprint sur 60m devrait donner lieu à un beau suspense. Après des premières sorties décevantes, à Stuttgart et à Liévin, Christophe Lemaitre a préféré faire l'impasse le week-end dernier sur la réunion de Karlsruhe pour pouvoir récupérer un maximum de son stage hivernal à Miami. Le triple champion d'Europe de Barcelone devrait donc arriver frais pour ces championnats de France et voudra se rassurer avant les championnats d'Europe. Le sprinteur savoyard retrouvera son compère du 4x100m, Martial Mbandjock. Médaillé de bronze sur 100m et 200m cet été, l'élève de Maurice Greene à Los Angeles, qui n'a pas couru en salle depuis 2008, effectue à cette occasion sa rentrée sur les pistes. Sur 400m, quatre coureurs français sont descendus sous les 47"00, ce qui n'était plus arrivé depuis longtemps. Le spectacle est donc assuré, avec l'incontestable leader Leslie Djhone, meilleur européen cet hiver en 46''24, les jeunes Yoann Decimus (46"69), Marc Macedot (46"85) et le plus expérimenté Matthieu Lahaye (46"99). Chez les femmes, Myriam Soumaré, forte de ses 7''23 cet hiver, sera évidemment la grande favorite du 60m. Pour les autres, l'enjeu sera d'atteindre le chrono minima de 7"30 pour se qualifier pour Bercy, à l'image de Véronique Mang et Christine Arron. Tamgho et Lavillenie, en vedettes Teedy Tamgho et Renaud Lavillenie seront bien sûr les attractions d'Aubière. Tamgho est-il capable d'aller chercher les 18 m ? Ultra-dominateur avec notamment la meilleure performance mondiale de l'hiver (17,64 m), le recordman du monde en salle du triple saut visera bien entendu le titre de champion de France, mais aura également l'ambition d'aller très loin. Pour sa part, Renaud Lavillenie est au top de sa forme. Le champion d'Europe de saut à la perche, vainqueur du meeting de Donetsk le week-end dernier en 5,93m, fait figure de grand favori. Derrière ça se bouscule... Jérome Clavier, qui a récemment battu son record personnel avec 5,81m aura son mot à dire face à Romain Mesnil et Damiel Dossevi. Les athlètes de demi-fond partiront quant à eux à la conquête des qualifications pour Bercy. Seul Hamid Oualich, avec ses 1'48''19 à Liévin, a réussi à passer la barre du temps minimum. Le 60m haies de son côté sera à coup sûr l'un des grands moments de ces championnats de France, avec un duel au sommet entre Dimitri Bascou (7"53) et Garfield Darien (7"56), premier et troisième meilleurs performeurs européens de l'hiver. Pour les lancers, les dés semblent déjà jetés avec les grands favoris chez les hommes et les femmes, Gaëtan Bucki et Jessica Cérival. Le premier a obtenu son billet pour Bercy de bien belle manière avec un lancer à 20,35m, à seulement sept centimètres du record de France d'Yves Niaré. Les athlètes français sont donc dans les starting-blocks avant Bercy. À Aubière, certains se disputeront les titres nationaux durant ces deux jours, d'autres iront chercher leur qualification pour les championnats d'Europe en salle, dernière étape avant les mondiaux de cet été à Daegu, en Corée du Sud.