Déplacement périlleux pour Bordeaux

  • A
  • A
Déplacement périlleux pour Bordeaux
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Bordeaux se déplace à Nice dimanche lors de la 5e journée.

LIGUE 1 - Bordeaux se déplace à Nice dimanche lors de la 5e journée. Quatorzième au classement après un début de saison laborieux, Bordeaux, qui reste sur deux matches probants face au PSG (2-1) et l'OM (1-1), se déplace à Nice, dimanche à l'occasion de la 5e journée de Ligue 1, avec pour ambition d'engranger des points. Si l'entraîneur Jean Tigana a pu profiter de la trêve internationale pour parfaire les automatismes de son équipe et l'intégration des nouvelles recrues (Savic, Modeste, Maazou, Ben Khalfallah), les Girondins se méfient de la formation azuréenne, actuellement huitième au classement et toujours invaincue depuis le début de la saison (1 victoire, trois nuls). Jouer à Nice est toujours difficile, confie ainsi le Brésilien Jussiê, qui estime cependant que la victoire n'est pas hors de portée. Eux aussi jouent au ballon. Nous aurons peut-être la chance de les voir sortir de leur camp pour jouer. Nous aurons ainsi des espaces. Nous voulons prendre des points. En prendre trois serait parfait. Une performance que les Bordelais n'ont plus réussie depuis quatre saisons et un succès par la plus petite des marges en 2006 (1-0). Depuis, les Niçois se sont imposés une fois (1-1), avant de partager les points à trois reprises (1-1, 2-2, 1-1). Les Aiglons ne sont pas dénués d'ambition pour cette rencontre et espèrent bien au moins poursuivre leur série de quatre matches sans défaite et si possible décrocher leur première victoire de la saison au Stade du Ray après deux nuls face à Valenciennes (0-0) et Nancy (1-1). Je vais donner des astuces au coach pour gêner les Bordelais. On peut gagner. J'y crois !", confie ainsi Abdou Traoré, prêté par Bordeaux à Nice dans les dernières heures du mercato. Le jeune malien, chargé de faire oublier Loïc Rémy sur le côté droit de l'attaque azuréenne, espère bien jouer un mauvais tour à ses anciens coéquipiers, qui seront privés pour l'occasion de Wendel et Marc Planus, voire de Michaël Ciani, incertain.