Départ timide pour le Real

  • A
  • A
Départ timide pour le Real
Partagez sur :

Le Real Madrid a débuté sa saison en Liga, samedi à Santiago-Bernabeu, par une courte victoire sur La Corogne (3-2). Les trois buts merengue ont été inscrits par Raul, Cristiano Ronaldo et Lassana Diarra. De son côté, Karim Benzema a échoué à deux reprises sur le poteau. Lundi, le Barça a facilement disposé du Sporting Gijon (3-0).

Le Real Madrid a débuté sa saison en Liga, samedi à Santiago-Bernabeu, par une courte victoire sur La Corogne (3-2). Les trois buts merengue ont été inscrits par Raul, Cristiano Ronaldo et Lassana Diarra. De son côté, Karim Benzema a échoué à deux reprises sur le poteau. Lundi, le Barça a facilement disposé du Sporting Gijon (3-0). Le show n'est pas encore au rendez-vous. Si Usain Bolt a bien donné le coup d'envoi du match, le public de Santiago-Bernabeu a eu peu de spectacle à se mettre sous la dent, samedi pour l'ouverture de la Liga. Leurs nouveaux protégés ont en effet souvent joué par à-coups et les automatismes sont encore à construire, que ce soit en attaque ou en défense. Néanmoins, la victoire est au bout et les Galactiques cuvée 2009 peuvent profiter de ce succès sur le Depor (3-2) pour s'octroyer une nouvelle semaine de travail dans une relative tranquillité.Cristiano Ronaldo libéréSûrement inspiré par la présence du plus célèbre des Jamaïcains quelques secondes avant sur la pelouse, Lassana Diarra est le premier à enflammer la mèche avec une belle récupération, puis une terrible accélération avant de transmettre à Kaka qui frappe à côté (1e). Après quelques balbutiements et notamment une forte propension à s'entasser dans l'axe, les attaquants madrilènes trouvent enfin l'ouverture. Kaka lance superbement Benzema dans le dos de la défense, ce dernier frappe, mais le ballon heurte le poteau avant d'échouer sur Raul qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but (1-0, 26e).Alors qu'ils mènent au score, les Merengue vont se déconcentrer et Riki profite de l'apathie de la défense adverse pour reprendre un centre de Juca (1-1, 30e). Vexés, les coéquipiers de Casillas se relancent à l'abordage et Diarra lance magnifiquement Raul, accroché par le gardien du Depor. L'arbitre désigne le point de penalty. Le capitaine madrilène, habituel préposé au penalty, laisse alors Cristiano Ronaldo le tirer. Le Portugais, plutôt tendu jusque là, se libère d'une frappe croisée et le soulagement envahit son visage (2-1, 35e).Manque de chance pour BenzemaAu retour des vestiaires, l'arrière-garde de la Maison Blanche fait une nouvelle fois preuve de laisser-aller et Valeron en profite pour tromper Casillas de la tête (2-2, 46e). Au four et au moulin tout au long du match, Diarra se montre encore décisif avec une frappe croisée de l'entrée de la surface qui trompe Aranzubia (3-2, 60e). Dans la foulée, Benzema touche du bois pour la deuxième fois de la partie après avoir repris un ballon relâché par le portier galicien. L'ancien Lyonnais laisse sa place quelques minutes plus tard à Higuain, après 73 minutes plutôt positives. La fin de partie restera assez terne et le Real Madrid tient sa première victoire de la saison.Les inquiétudes ne sont cependant pas toutes levées pour les Madrilènes. Au premier rang d'entre elles, l'entente de la défense au sein de laquelle l'axe Garay-Raul Albiol n'est pas apparu très serein, tandis qu'Arbeloa a passé une soirée des plus hésitantes sur son côté droit. Pour ce qui est de l'animation offensive, devant un Lassana Diarra infatigable et qui prend une dimension un peu plus importante à chaque match, les places sont encore à attribuer. Les joueurs ont en effet souvent semblé se marcher dessus et les côtés ont trop souvent été désertés. Manuel Pellegrini a encore du pain sur la planche. Du côté du Barça en revanche, le collectif est déjà bien rôdé. Lundi, les Catalans n'ont eu aucune difficulté à s'imposer face au Sporting Gijon (3-0), grâce à Bojan (18e), Seydou Keita (42e) et zlatan Ibrahimovic (82e), auteur de son premier but en match officiel sous ses nouvelles couleurs.