Demont pète les plombs... et sa main

  • A
  • A
Demont pète les plombs... et sa main
Partagez sur :

Ça va de mal en pis au RC Lens. En atteste le coup de sang de son ancien capitaine Yohan Demont, qui s'est fracturé la main après avoir tapé dans un mur suite à une altercation avec son coéquipier Isam Jemâa.

Ça va de mal en pis au RC Lens. En atteste le coup de sang de son ancien capitaine Yohan Demont, qui s'est fracturé la main après avoir tapé dans un mur suite à une altercation avec son coéquipier Isam Jemâa. La victoire décrochée ce week-end face à Nice (1-0) n'aura pas suffi à apaiser les esprits. La position des Nordistes reste certes particulièrement inconfortable, les champions de France 1998 pointant toujours à la 19e place de la Ligue avec neuf points et deux longueurs de retard sur les derniers non-reléguables. Le contenu du match ainsi que le résultat incitaient pourtant à un regain d'optimisme du côté de la Gaillette. Las, le début de saison a laissé des traces et l'heure n'est pas encore à la sérénité. Ainsi selon L'Equipe, il a suffi que Isam Jemâa vienne interrompre une discussion entre Yohan Demont et l'entraîneur adjoint Michel Ettorre pour que la situation s'envenime au point que les deux coéquipiers doivent être séparés par l'ancien Messin. Insuffisant néanmoins pour calmer l'arrière latéral nordiste. De rage, celui-ci aurait en effet frappé dans un mur, au point de se donner une fracture des phalanges de sa main. Un coup dur synonyme d'une indisponibilité pouvant aller jusqu'à cinq ou six semaines pour Demont. Force est de constater que l'ancien joueur d'Ajaccio traverse une période des plus difficiles puisque celui-ci s'était également battu avec un autre partenaire, Nenad Kovacevic, lors de la défaite concédée à Sochaux (3-0) au début du mois. Une attitude qui lui avait valu de perdre son brassard de capitaine, au profit d'Adil Hermarch, le milieu défensif marocain. Jean-Guy Wallemme va donc devoir composer sans lui à l'heure de se rendre à Toulouse, samedi.