Del Potro: "Je dois récupérer"

  • A
  • A
Del Potro: "Je dois récupérer"
Partagez sur :

Le tirage au sort n'avait pas gâté l'Argentin, opposé d'entrée lundi à Roland-Garros au redoutable serveur qu'est Karlovic. Juan Martin Del Potro s'en est sorti en quatre sets (6-7, 6-3, 7-5, 6-4) mais il n'a pas ménagé ses efforts pour venir à bout du Croate lors de ce premier tour. Il a également confié que sa priorité pour l'instant était de retrouver son jeu.

Le tirage au sort n'avait pas gâté l'Argentin, opposé d'entrée lundi à Roland-Garros au redoutable serveur qu'est Karlovic. Juan Martin Del Potro s'en est sorti en quatre sets (6-7, 6-3, 7-5, 6-4) mais il n'a pas ménagé ses efforts pour venir à bout du Croate lors de ce premier tour. Il a également confié que sa priorité pour l'instant était de retrouver son jeu. C'était un gros combat aujourd'hui, comment vous sentez-vous physiquement après ce match ? C'était un match très dur, très difficile contre ce joueur parce qu'on n'a pas beaucoup d'opportunités pour breaker son service mais j'ai joué un bon match. Dès le départ, j'étais concentré. Je suis passé, c'est important. Par rapport à votre blessure à la hanche, comment vous portez-vous Je suis encore en train de me remettre de ma dernière blessure mais ça va, j'espère être en bonne forme pour mon prochain match. Vous risquez de rencontrer Djokovic au troisième tour. Y pensez-vous ? Je ne pense pas à Djokovic pour l'instant. J'ai déjà mon second tour à jouer. Mon prochain adversaire, Kavcic, a battu Gulbis en trois sets. Il joue très bien. J'espère être en bonne condition pour le battre. Il faudra que je joue un très bon tennis, sans doute meilleur qu'aujourd'hui. Si j'ai la chance de gagner ce match, je penserai alors à Djokovic. Que savez-vous justement de Kavcic ? Je l'ai vu jouer un peu contre Gulbis hier (dimanche). Comme j'ai eu l'occasion de le dire, tous les joueurs ici sont de bons joueurs. Il faut être concentré à chaque instant. Il faut très bien jouer pour gagner un match, c'est ce que je vais essayer de faire au deuxième tour. En quoi jouer contre Karlovic, un serveur hors-norme, est-il différent d'un autre match ? Ce n'est pas habituel par rapport à ce que l'on voit sur le circuit, il faut être très concentré, très patient. Chaque erreur peut coûter très cher. Si on est constant, on peut avoir des occasions. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui. J'ai eu quelques occasions que j'ai ratées et d'autres dont j'ai profité. Parfois, il servait très bien. Il fallait être patient, attendre le bon moment. Quand je l'ai eu, j'en ai profité. Lors d'un Grand Chelem, on dit que l'on commence à jouer à partir du tirage au sort. Qu'avez-vous pensé de ce tirage au sort ? Lorsque j'ai vu que l'on allait jouer Karlovic, je connaissais son jeu. Par rapport à Djokovic, il faut rappeler que je vais jouer Kavcic avant d'affronter Djokovic, je ne pense à rien d'autre. Il faut que je me concentre sur le deuxième tour. Je sais que l'on est dans le présent maintenant. Il faut que je sois bien préparé, que je joue bien, on verra par la suite. Il y a quatre vainqueurs d'un Majeur cette année à Roland-Garros : Federer, Djokovic, Nadal et vous. Qu'est-ce que cela vous inspire ? C'est bien de faire partie d'un groupe de favoris, c'est vrai. En même temps, je suis tout à fait conscient de ma situation actuelle et que je suis revenu à la compétition il n'y a pas très longtemps. Je dois récupérer, retrouver mon jeu, que je récupère physiquement également. Voilà ce qui compte le plus.