Del Bosque craint le Portugal

  • A
  • A
Del Bosque craint le Portugal
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - La formation Espagnole passe un test grandeur nature face au Portugal.

CM 2010 - La formation Espagnole passe un test grandeur nature face au Portugal.La Coupe du monde commencerait-elle enfin pour l'équipe d'Espagne ? Citée parmi les favorites du tournoi, la formation espagnole subi de larges critiques depuis un faux-départ face à la Suisse (0-1). Depuis, la Furia a terminé première de son groupe mais n'a de cesse de devoir se défendre face à une presse qui ne manque pas une occasion de mettre en doute ses capacités. "Tout le monde sait que la première défaite nous a fait très mal psychologiquement. Mais pour faire un résumé rapide de la première phase, je dirai qu'on n'a pas mal joué contre la Suisse malgré la défaite. On a bien joué jusqu'au 2-0 contre le Honduras et ensuite contre une équipe du Chili très forte, après les vingt premières minutes et le but de Villa (24e) on a bien contrôlé la partie." se défend Vicente Del Bosque. Changement de décor avec l'équipe lusitanienne ?La formation portugaise, seulement deuxième de son groupe de qualifications (G), monte en puissance depuis le début de la compétition. Et on serait presque tenté d'annoncer que la sérénité est désormais du côté portugais. Un fait que le sélectionneur ibérique ne conteste pas: "Ce que je peux dire, c'est qu'ils ont une génération forte avec des joueurs qui évoluent dans les plus grands championnats. Comme nous ils ne sont pas venus pour participer mais pour gagner." Dans une rencontre à élimination directe, l'élément moteur qu'est la motivation, peut jouer un rôle prépondérant. De quoi annihiler les espoirs espagnols. Rien ne le laisse penser dans les propos de l'entraîneur de la Furia. Il faut dire que les Lusitaniens sont lancés et ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. "Le Portugal possède une très bonne équipe avec Cristiano Ronaldo comme valeur ajoutée", décrit d'ailleurs Vicente Del Bosque. L'entraîneur de la Furia a même avoué avoir douté du système à mettre en place en fonction de la position de la star du Real Madrid qui peut évoluer sur un côté ou dans l'axe. S'il a déclaré lundi en conférence de presse ne "pas faire une obsession" sur Ronaldo, c'est tout de même une attention toute particulière qui lui sera portée ! "Il est très bon mais il faut faire attention à toute l'équipe du Portugal. Elle a montré qu'elle avait bien travaillé et que grâce au travail de son entraîneur, elle était très bien préparée." La bonne recette pour aller le plus loin possible en Coupe du Monde ?