Défaite logique pour les Bleus

  • A
  • A
Défaite logique pour les Bleus
@ Reuters
Partagez sur :

HOCKEY - La France a débuté le Mondial par une défaite attendue face à la République tchèque (6-2).

HOCKEY - La France a débuté le Mondial par une défaite attendue face à la République tchèque (6-2). 45 secondes à peine ont suffi aux Tchèques pour annoncer la couleur, comme pour rappeler aux Français qu'ils n'avaient aucune chance, ce dimanche, sur la glace de Mannheim. La réalisation précoce de Hubacek fut tellement claire (0-1, 1e) que les Bleus ne prirent même pas la peine de répliquer au cours de la première période, si ce n'est en prenant leur chance à trois reprises. Dans le même temps, ce sont pas moins de 18 tirs qui s'abattaient sur les cages de Lhenry - le dernier rempart titulaire en l'absence de Cristobal Huet. Une rafale qui valait aux Tricolores d'encaisser un deuxième but, oeuvre de Novotny (0-2, 12e). 0-2 dans le premier tiers-temps et, presque logiquement, 0-2 dans le deuxième. Malgré un investissement offensif revu à la hausse, les hommes de Dave Henderson cédaient de nouveau face à Gregorek (0-3, 24e) et Rachunek (0-4, 26e). Un tarif auquel n'échappait pas le troisième acte, tandis que Kaspar (0-5, 47e) et Blatak (2-6, 59e) trouvaient la faille. A ceci près qu'entre-temps, les Bleus sauvaient l'honneur, en trompant deux fois la vigilance du portier adverse, par Treille, qui évolue à l'année dans le championnat tchèque (1-5, 47e), et Meunier, le capitaine (2-5, 49e).Deux buts... l'équipe de France n'avait pas frappé davantage sur l'ensemble de ses matches de préparation, perdus face à la Lettonie (1-4 et 0-2), le Danemark (0-2) et les Etats-Unis (1-3). Habituellement en berne, l'attaque tricolore a donc répondu présent ce dimanche, en dépit de la qualité de son adversaire, champion du monde en 2005 à l'image d'un Jaromir Jagr au rayonnement certain. Pour ce qui est du miracle, accompli déjà dans ce Mondial par les Allemands devant les Américains (2-1, a.p.) ou encore par les Danois face aux Finlandais (4-1), il faudra au moins patienter jusqu'à mardi. Les Français se mesureront alors aux Suédois, avant de se tourner vers les Norvégiens. Et ce ne sera pas simple...