Défago roi de la descente

  • A
  • A
Défago roi de la descente
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Le Suisse est devenu champion olympique de descente devant Svindal et Miller.

JO 2010 - Le Suisse est devenu champion olympique de descente devant Svindal et Miller. Après Simon Amman, champion olympique de saut à skis, c'est Didier Défago qui a offert à la Suisse sa deuxième médaille d'or lors de ces Jeux Olympiques 2010. Si les Helvètes attendaient Didier Cuche ou Carlo Janka, c'est finalement un troisième larron, jamais médaillé lors d'un grand championnat, qui s'est montré le plus à même de dompter la piste Dave Murray de Whistler. Vainqueur de deux descentes de Coupe du monde en 2009, à Wengen et Kitzbühel, le skieur de Morgins n'était monté qu'à deux reprises sur un podium en 2010, lors de la descente de Bormio et du super-combiné de Beaver Creek. Auteur d'une descente maîtrisée et d'un finish de feu, le Suisse devance au final Aksel Lund Svindal de sept petits centièmes. Le Norvégien, champion du monde de la spécialité en 2007 à Äre et triple médaillé d'or mondial, vivait jusque-là une saison 2010 plutôt difficile avec une seule victoire, le super-G de Val Gardena, et deux podiums. Cette médaille vient donc récompenser le géant nordique, qui avait empoché le gros globe de cristal en 2009. La troisième place revient quant à elle à Bode Miller. Le génial américain décroche ici sa troisième médaille olympique après deux breloques en argent acquises à Salt Lake City, en 2002. L'homme de Franconia annonce également la couleur et son ambition pour les prochaines courses, lui qui avait traversé la saison 2009 comme une ombre. Du côté des Bleus, David Poisson prend une belle septième place. Parti avec le dossard numéro trois, le natif d'Annecy signe donc une jolie performance, pour sa première apparition lors de Jeux Olympiques. Derrière, Adrien Théaux est seizième, tandis que Johan Clarey (26e) et Guillermo Fayed (27e), sont également dans le Top 30.