Décosse décroche l'or !

  • A
  • A
Décosse décroche l'or !
@ Reuters
Partagez sur :

JUDO - Après Teddy Riner, c'est Lucie Décosse qui a été sacrée championne du monde en -70 kg.

JUDO - Après Teddy Riner, c'est Lucie Décosse qui a été sacrée championne du monde en -70 kg. Et une deuxième médaille d'or pour l'équipe de France de judo aux Mondiaux de Tokyo ! Au lendemain du titre de Teddy Riner, Lucie Décosse a dominé la catégorie des moins de 70 kg en battant en finale la Hongroise Anett Meszaros sur ippon. Une revanche pour la Tricolore âgée de 29 ans, qui avait été battue par cette même adversaire, l'an dernier, en huitièmes de finale des Championnats du monde de Rotterdam. C'est le deuxième sacre mondial pour Lucie Décosse, qui avait été titrée en 2005, au Caire, en moins de 63 kg avant de monter de catégorie. Vice-championne olympique à Pékin en 2008, la pensionnaire du Lagardère Paris Racing a été impériale tout au long de la journée avant de triompher en finale, à quatre secondes du gong en immobilisant son adversaire au sol. Visiblement touchée au genou sur une attaque précédente de la Française, Meszaros a dû s'incliner. Déjà victoreuse de la Hongroise lors du Tournoi de Paris, Lucie Décosse confirme ainsi sa domination sur la catégorie. "Plus beaucoup de jokers""A la fois, ce nouveau titre fut court et long à attendre", a déclaré la sportive, détachée de la police nationale, à sa descente du podium. "Après ma finale mondiale ratée en 2007 et ma finale olympique ratée en 2008, il ne me restait plus beaucoup de jokers pour gagner un grand championnat: soit les championnats du monde de 2010 à Tokyo et 2011 à Paris, soit les Jeux de Londres en 2012". Le rendez-vous est pris. La journée a en revanche été plus difficile pour les autres Français en lice. Romain Buffet, seul tricolore engagé dans la catégorie des -90 kg, s'est fait sortir au troisième tour par l'Autrichien Max Schirnhofer après 2'04" de combat. Loïc Piétri et Antoine Jeannin ont de leur côté passé deux tours, avant de se faire sortir par le Japonais Masahiro Takamatsu et le Brésilien Flavio Canto.