Débat: L'heure de Giroud ?

  • A
  • A
Débat: L'heure de Giroud ?
Partagez sur :

Co-meilleur buteur de la Ligue 1 après 12 journées, Olivier Giroud flambe tout comme son club Montpellier en ce début de saison. Présélectionné le mois dernier avant les deux derniers matches décisifs des éliminatoires de l'Euro 2012, l'attaquant du MHSC pourrait bien cette fois figurer sur la liste de Laurent Blanc pour les rencontres amicales face aux Etats-Unis et à la Belgique.

Co-meilleur buteur de la Ligue 1 après 12 journées, Olivier Giroud flambe tout comme son club Montpellier en ce début de saison. Présélectionné le mois dernier avant les deux derniers matches décisifs des éliminatoires de l'Euro 2012, l'attaquant du MHSC pourrait bien cette fois figurer sur la liste de Laurent Blanc pour les rencontres amicales face aux Etats-Unis et à la Belgique. OUI, Régis Aumont - Journaliste Sports.fr La qualification pour l'Euro 2012 validée, Laurent Blanc a huit mois devant lui pour peaufiner son équipe. Et dans le secteur offensif, si Karim Benzema est incontournable, rien n'est encore figé. Dans ce contexte, Olivier Giroud, sur ce qu'il montre cette saison, mérite d'être vu au moins une fois d'ici la compétition ukraino-polonaise. En pleine bourre, l'attaquant de Montpellier incarne l'actuelle réussite du club héraultais, le seul à suivre le rythme infernal du Paris Saint-Germain en Ligue 1. Depuis le dernier rassemblement de l'équipe de France en octobre, pour lequel il avait reçu une pré-convocation, il a inscrit cinq buts (quatre en championnat, un en Coupe de la Ligue) dont un triplé face à Dijon, devenant co-meilleur buteur du championnat avec Kevin Gameiro. Grand par la taille (1,92 m), Olivier Giroud propose un profil rare en France et apprécié par les entraîneurs. Bon dans les airs, de plus en plus habile dans le jeu en déviation et en remise, il a aussi les qualités du buteur: efficace et adroit devant la cage. Souvent comparé dans son style à Guillaume Hoarau, le Montpelliérain est aujourd'hui passé dans la hiérarchie des attaquants devant l'avant-centre réunionnais, blessé actuellement et décevant la saison dernière. L'ancien Tourangeau, qui n'a découvert la Ligue 1 qu'en août 2010, demeure certes une énigme au haut niveau mais quoi de mieux que de découvrir la scène internationale lors de matches sans enjeux comme ceux à venir face aux Etats-Unis et à la Belgique ? Oui, son heure a sonné. NON, Thomas Pisselet - Journaliste Sports.fr Sélectionner Olivier Giroud serait une belle récompense. Mais aussi une erreur. Oui, l'attaquant de Montpellier réussit un bon début d'exercice. Mais non, il n'a pas encore sa place chez les Bleus. Il faut prouver plus qu'une saison et demie en Ligue 1, plus qu'une vingtaine de buts inscrits, pour avoir un lit à Clairefontaine. Même pour deux matches amicaux. A moins d'un an de l'Euro 2012, Laurent Blanc devrait d'abord rassurer ceux qui ont déjà sa confiance plutôt que de leur mettre un nouveau concurrent dans les pattes. Lors des deux dernières rencontres décisives face à l'Albanie et la Bosnie, beaucoup de joueurs manquaient à son poste, Karim Benzema et Kevin Gameiro notamment. Mais Olivier Giroud n'avait pas été retenu, le sélectionneur lui préférant Bafétimbi Gomis et Djibril Cissé. Dans la hiérarchie, le buteur héraultais arrive après. Et, à moins d'une saison plaine avec le MHSC, il n'y a aucune raison pour qu'il intègre l'équipe de France dans les prochains mois. En pointe, le "Président" a déjà ce qu'il faut. Même Loïc Rémy peut évoluer en n°9. Alors, à quoi bon prendre Olivier Giroud maintenant, à part pour lui faire plaisir et lui montrer que ses performances sont suivies par le staff des Bleus ? A lui offrir un peu d'expérience ? Il faudrait déjà qu'il joue plus que quelques minutes, ce qui n'est pas acquis. Dimitri Payet, qui avait été convoqué la saison dernière après son excellente entame avec Saint-Etienne, est depuis rentré dans le rang, preuve s'il en fallait qu'une dizaine de matches réussis parmi l'élite ne fait pas d'un bon élément un joueur international.