Débat: Gomis doit-il être appelé ?

  • A
  • A
Débat: Gomis doit-il être appelé ?
Partagez sur :

Co-meilleur buteur de Ligue 1, avec déjà six réalisations, Bafétimbi Gomis marque les esprits en ce début de saison. Plus sélectionné en équipe de France depuis octobre 2009, l'attaquant lyonnais frappe à la porte pour intégrer le groupe de Laurent Blanc avant les deux derniers matches des éliminatoires de l'Euro 2012 début octobre. Le débat est ouvert.

Co-meilleur buteur de Ligue 1, avec déjà six réalisations, Bafétimbi Gomis marque les esprits en ce début de saison. Plus sélectionné en équipe de France depuis octobre 2009, l'attaquant lyonnais frappe à la porte pour intégrer le groupe de Laurent Blanc avant les deux derniers matches des éliminatoires de l'Euro 2012 début octobre. Le débat est ouvert. OUI, Michael Balcaen Bafétimbi Gomis fait parfois les choses à l'envers. Mais sans doute a-t-il raison. Ces dernières années, les joueurs français avaient plutôt profité de leur arrivée à l'Olympique Lyonnais pour rejoindre l'équipe de France. Mais pour Gomis, c'est l'inverse. L'attaquant des Gones compte en effet cinq sélections pour deux buts mais sa dernière cape remonte au 14 octobre 2009 (3-1 contre l'Autriche), soit quand il a rejoint Lyon. Malgré l'exposition rhodanienne, tant en Ligue 1 qu'en Ligue des champions, Raymond Domenech puis Laurent Blanc l'ont tour à tour ignoré. Tout du moins jusqu'à maintenant. On savait Gomis, en grande forme depuis le début de la saison avec l'OL, proche du groupe France, ce devrait être confirmé jeudi lors de l'annonce du groupe pour affronter l'Albanie puis la Bosnie. Car si le sélectionneur lui préfère habituellement Benzema, Gameiro ou encore Hoarau, l'absence du grand parisien au profil particulier ouvre grand les portes des Bleus à un Gomis qui a planté six buts en huit matches avec l'OL en Ligue 1, et encore fait trembler les filets mardi soir, cette fois-ci en Ligue des Champions d'un magnifique lob sur le gardien du Dinamo Zagreb. En l'absence de Lisandro, Gomis ne s'est pas caché, il a plutôt profité de chaque minute pour briller et retrouver clairement le devant de la scène. Du coup, les buts venant tout seul, l'avant-centre des Gones a retrouvé toute sa confiance, sa spontanéité ainsi que son efficacité. De quoi imposer ce choix à Laurent Blanc. On a bien parlé de Giroud par exemple mais il n'a pas été pré-sélectionné et ne semble pas tenir le même rendement. Les profils sont différents mais aujourd'hui qui plus que Gomis mérite de rejoindre le groupe France ? Assurément personne. NON, Régis Aumont Il n'est nullement ici question de nier que Bafétimbi Gomis est l'un des joueurs en forme de ce début de saison. Comme son club, l'attaquant lyonnais bénéficie à plein de l'arrivée de Rémi Garde à la tête des Gones. Et le forfait de Guillaume Hoarau, récemment opéré de l'épaule, semble pouvoir ouvrir la porte de l'équipe de France à un nouvel attaquant. Mais rien n'est écrit. Lors du dernier rassemblement, avant les matches en Albanie et en Roumanie, Laurent Blanc avait choisi de ne pas remplacer le joueur du Paris Saint-Germain. Avec déjà Benzema, Rémy, Gameiro, Ménez et Ribéry sous sa coupe, rien ne dit que le sélectionneur relancera davantage de concurrence pour les réceptions de l'Albanie et de la Bosnie. Si tel est le cas néanmoins, Gomis ne possède pas forcément le profil le plus intéressant. Bien que capable de jouer en position de deuxième attaquant, comme il le prouve avec Lisandro à Lyon, Gomis évolue dans un registre proche de celui de Rémy qui le devance dans la hiérarchie établie par Laurent Blanc. Son retour chez les Bleus, qu'il n'a plus côtoyés depuis deux ans, ne donnerait pas vraiment d'options supplémentaires dans le jeu, même si sa confiance actuelle est un atout. Mais un autre attaquant en plein boum, Olivier Giroud, a d'autres arguments à faire valoir. Excellent dans le jeu de remise, athlétique et adroit devant le but, l'attaquant de Montpellier, quatre buts en Ligue 1 cette saison, se rapproche beaucoup plus du profil plus rare de Hoarau. Si Laurent Blanc recherche les mêmes caractéristiques que celles habituellement proposées par l'ancien Havrais, alors ce n'est pas Gomis qui doit être retenu pour ces deux derniers matches éliminatoires de l'Euro.