De plus en plus Magic

  • A
  • A
De plus en plus Magic
Partagez sur :

Soirée faste pour les deux franchises de Floride. Heat comme Magic ont en effet décroché leur sixième victoire consécutive, Orlando faisant forte impression face aux Warriors pour l'emporter 110-90 avec notamment un triple-double d'Hedo Turkoglu et Miami s'imposant à Charlotte 82-96 avec 38 points de LeBron James. Boston l'a également emporté.

Soirée faste pour les deux franchises de Floride. Heat comme Magic ont en effet décroché leur sixième victoire consécutive, Orlando faisant forte impression face aux Warriors pour l'emporter 110-90 avec notamment un triple-double d'Hedo Turkoglu et Miami s'imposant à Charlotte 82-96 avec 38 points de LeBron James. Boston l'a également emporté. Le match de la nuit Le Magic ne faiblit pas. Transformé par les récentes arrivées de Jason Richardson, Hedo Turkoglu et Gilbert Arenas, Orlando a en effet profité de la visite des Warriors pour décrocher un sixième succès consécutif en l'emportant 110-90. Et plus que le résultat, Golden State demeurant l'un des cancres de la Conférence Ouest malgré quelques progrès, c'est bien la manière qui est à retenir pour le Magic. Et ce en dépit d'un départ poussif. Si les récents succès obtenus sur San Antonio, Boston ou New York avaient déjà validé les mouvements décidés par le staff floridien avant les fêtes, les dernières recrues ont décidément eu vite fait de s'intégrer dans le collectif floridien. Recrue ou revenant puisque Hedo Turkoglu est évidemment arrivé en terrain connu. Après un peu plus d'une année d'errance à Toronto et Phoenix, le Turc n'aura pas traîné pour se rappeler au bon souvenir des fans floridiens. Après s'être déjà fendu de 20 points face aux Nets la semaine dernière, l'ancien d'Efes Pilsen y est, cette fois, allé d'un triple-double à l'occasion de la visite des Warriors. Malgré quelques déchets aux tirs, Turkoglu a fait admirer son éclectisme en compilant 10 points, 14 rebonds et 10 passes en 38 minutes. De quoi bien mériter les félicitations de son entraîneur Stan Van Gundy. "C'est comme s'il n'était jamais parti, commentait ainsi le coach floridien après coup, il est déjà une pièce importante de notre collectif et il a déjà retrouvé ses automatismes avec ses coéquipiers." Autre renfort hivernal, Jason Richardson n'aura pas non plus été long à trouvé ses repères au sein de sa nouvelle équipe. Déjà auteur de 20 points, il y a deux matches, à Cleveland, Richardson a remis ça face à son ancienne équipe, signant un réussi 8 sur 16 aux tirs. Et si le leader de la franchise Dwight Howard a également brillé avec 22 points et 17 rebonds à son compteur personnel, c'est bien tout le collectif floridien qui a frappé un grand coup puisqu'ils ne sont pas moins de huit joueurs du Magic à avoir émargé à plus de dix unités! Les troupes de Stan Van Gundy ont notamment pu faire admirer un joli jeu de passes, 28 de leurs 36 paniers étant en effet inscrit sur assistance. C'en était évidemment trop pour des Warriors ayant pourtant fait illusion jusqu'à la pause, Golden State ayant ainsi compté jusqu'à neuf longueurs d'avance à la pause. Changement de décor au retour des vestiaires: la rencontre a alors tourné à une démonstration de force des Floridiens, aussi bien en attaque qu'en défense. Cinq minutes leur ont ainsi suffi pour faire leur retard et la dernière ligne droite a même confiné à un cavalier seul des hôtes de la soirée, Golden State se montrant incapable de rivaliser en dépit des efforts de Monta Ellis et Dorell Wright, respectivement 20 et 17 points. Les Français Soirée sans relief pour le camp tricolore puisqu'en dépit des six matches au programme de la nuit, il n'y avait en effet qu'un Bleu de sortie ce lundi. Et à Charlotte, c'est peu dire que Boris Diaw n'a pas brillé, l'ailier des Bobcats étant, comme ses coéquipiers, emporté par la tornade du Heat (82-96). Gêné par les fautes, Diaw a ainsi dû se contenter de 20 minutes de jeu pour 4 points à 2 sur 4 aux tirs, 5 passes, 2 rebonds et 2 pertes de balle. La statistique Après Dwyane Wade, LeBron James! Alors que le meneur floridien restait sur deux flambées remarquées et remarquables avec 40 points face aux Knicks puis 45 chez les Rockets pour finir 2010, c'est au tour de son compère LeBron James d'affoler les compteurs. Pour son sixième succès consécutif, le 11e succès consécutif à l'extérieur, le Heat a en effet pu s'appuyer sur un King James auteur de 38 points et 9 rebonds pour facilement l'emporter chez les Bobcats 82-96, l'ancien Cav rendant notamment un très réussi 15 sur 26 aux tirs. Et alors que Wade et James ont dû partager, ce lundi, le titre de joueur du mois de décembre de la Conférence Est, les deux amis ont à nouveau avancé groupés chez les Bobcats puisque Wade y a, lui, été de ses 31 points à 12 sur 20 et 11 rebonds pour confirmer la grande forme du Heat qui reste au contact des Celtics, vainqueurs difficiles des Wolves 93-96 grâce à Rajon Rondo, décisif en toute fin de match et auteur de 6 points et 16 passes. A noter d'ailleurs, sur le plan statistique, les 24 rebonds de l'intérieur du Minnesota Kevin Love et la performance de l'ancienne gloire Tracy McGrady. Le joueur des Pistons a certes manqué un tri primé crucial dans les ultimes secondes, Detroit s'inclinant à nouveau chez les Jazz (102-97), mais T-Mac n'en a pas moins frôlé le triple-double pour son retour dans le cinq de départ avec 11 points, 11 passes et 9 rebonds.