De la concurrence à l'Est

  • A
  • A
De la concurrence à l'Est
Partagez sur :

NBA - Les Celtics, qui se sont inclinés sur leur parquet face aux Sixers (97-98), voient leurs poursuivants revenir derrière eux à l'Est.

Les Celtics se sont inclinés sur leur parquet face aux Sixers (97-98). Une courte défaite qui profite à leurs adversaires dans la conférence Est où les écarts se resserrent.Le match de la nuit: Boston-Philadelphie 97-98"On a l'habitude des matches serrés et on sait comment les gérer, savourait Paul Pierce après la victoire arrachée sur le fil, lundi, chez les Grizzlies. Force est de constater que cela ne suffit pas toujours. La preuve après la défaite concédée, dans leur antre, face à des Sixers pourtant parmi les cancres notoires de la Ligue. Car si Philadelphie a ainsi mis fin à la série de onze succès consécutifs arborée par les hommes au trèfle, les 76ers avaient débuté la semaine en en finissant, eux, avec une série noire de... onze défaites de rang.Jamais d'ailleurs depuis le début de saison, les Sixers n'avaient battu une formation affichant un bilan positif. Alors qu'Elton Brand tourne péniblement à 12 points et 7 rebonds de moyenne depuis le début de saison, l'intérieur de Phillie a signé une performance de choix en compilant 23 points à 7 sur 12 aux tirs et 8 rebonds en sortie de banc. Une prestation réussie également rehaussée par la claquette victorieuse inscrite à 7 secondes de la fin et permettant aux coéquipiers de l'ancien Californien de l'emporter sur le fil 97-98.Pierce a pourtant eu une balle de match mais sa tentative de la dernière chance n'a pas fait mouche. Un échec à l'image de sa production du jour puisque l'icône locale a dû, pour l'occasion, se contenter de 9 points et 6 rebonds. A l'inverse, Kevin Garnett, 21 points-10 rebonds, Rajon Rondo, 13 points-10 passes, ou Kendrick Perkins, 12 points-16 rebonds, tous auteurs d'un double-double, n'ont pas failli. Mais en dépit des 11 points de retard constatés à la pause, les Sixers ont finalement su rivaliser avec leurs hôtes.Grâce à Elton Brand, donc, mais également à Andre Iguodala, 18 points au compteur en dépit d'un timide 6 sur 15 aux tirs, Marreese Speights, 17 points-10 rebonds, ou Willie Green, qui a complèté le tableau avec ses 16 points. De quoi faire fi de l'absence du revenant Allen Iverson, déjà diminué par une douleur au genou gauche, et confirmer les difficultés des Celtics dans leur antre (quatre défaites en 12 matches). Aussi, les Hawks et les Cavs peuvent-ils en profiter pour rester au contact. D'autant plus qu'Atlanta a aligné un sixième succès à la suite en disposant des Jazz 96-83 après avoir compté jusqu'à 30 points d'avance dans le troisième quart, et que les Cavs sont venus à bout des Bucks 85-82 avec 26 points, 10 rebonds et 8 passes de King James.Les FrançaisMalgré un programme chargé ce vendredi, avec pas moins de onze matches à l'affiche, ils n'étaient que deux Tricolores à être en tenue. Ronny Turiaf toujours sur le flanc chez les Warriors, seuls Rodrigue Beaubois et Johan Petro étaient en effet concernés. Mais c'est sur le banc que les deux hommes ont passé toute la rencontre, y suivant, pour l'ancien Choletais, la défaite des Mavs en prolongation face à Houston 108-116, et pour l'intérieur guadeloupéen, le revers des Nuggets à La Nouvelle-Orleans 98-92. Une mauvaise soirée également sur le plan collectif, donc, Dallas et Denver laissant ainsi les Lakers prendre un peu plus leurs aises en tête de la conférence ouest. Joakim Noah, Tony Parker ou Boris Diaw essaieront de faire mieux ce samedi...