De l'or, enfin !

  • A
  • A
De l'or, enfin !
Partagez sur :

Il a fallu attendre l'avant-dernier jour des championnats d'Europe d'escrime pour que la délégation française ramène sa première médaille d'or de Sheffield. Les épéistes tricolores Jean-Michel Lucenay, Gauthier Grumier et Ronan Gustin ont dominé ce lundi soir les Hongrois en finale de l'épreuve par équipes (45-40).

Il a fallu attendre l'avant-dernier jour des championnats d'Europe d'escrime pour que la délégation française ramène sa première médaille d'or de Sheffield. Les épéistes tricolores Jean-Michel Lucenay, Gauthier Grumier et Ronan Gustin ont dominé ce lundi soir les Hongrois en finale de l'épreuve par équipes (45-40). Après le monde, l'Europe ! Habitués aux lauriers à l'échelle planétaire depuis 2004, les épéistes français n'avaient jusqu'ici jamais réussi à confirmer sur la scène continentale. C'est désormais chose faite puisque neuf mois après leur sacre lors des Mondiaux 2010, qui avaient lieu au Grand Palais à Paris, les Bleus ont ramené de Sheffield une médaille d'or que tout le clan tricolore attendait dans un Euro 2011 jusque-là en demi-teinte. A la veille du terme de ces Championnats d'Europe d'escrime, Jean-Michel Lucenay, Gauthier Grumier, Ronan Gustin et Yannick Borel - remplaçant en finale - ont été à la hauteur de leur statut en dominant ce lundi la Hongrie (45-40) au terme d'un assaut qu'ils ont pris par le bon bout. De quoi faire oublier la modeste et décevante sixième place de l'Euro 2010 à Leipzig, où les épéistes français avaient trébuché en quarts de finale. Les Bleues cinquièmes en fleuret Une juste récompense au vu du parcours sans faute effectué par les Bleus dans ce tableau masculin par équipes. Opposés au Belarus en huitièmes de finale, les coéquipiers de Gauthier Grumier n'ont pas tremblé une seule seconde, l'emportant avec une marge conséquente (45-29). La Suisse, leur adversaire en quarts, a été un peu plus coriace mais pas assez pour les freiner dans leur marche en avant (45-34), que l'Ukraine n'a elle non plus par réussi à freiner en demi-finales (45-37). Cette première médaille d'or est un vrai rayon de soleil pour l'équipe de France qui, depuis le début de ces "Europe", était un peu en retrait. Seul le sabreur Boladé Apithy, en individuel, et les fleurettistes masculins avaient brillé sans étinceler puisqu'ils s'étaient contentés de l'argent. Une réussite qui a fui les filles qui, en fleuret par équipes, ont dû se contenter cet après-midi de la cinquième place. Heureusement, les épéistes, une valeur sûre de l'escrime française, étaient là pour redonner le sourire à la délégation tricolore.