De l'argent et de l'espoir

  • A
  • A
De l'argent et de l'espoir
Partagez sur :

L'équipe de France de fleuret a accroché la médaille d'argent des championnats d'Europe par équipes. Le Pechoux, Sintes, Guyart et Marcilloux ont écarté la Russie en demi-finales (45-41) avant de tomber logiquement face à l'Italie en finale (45-28). Une belle médaille d'argent qui ouvre des perspectives. Les Bleues n'ont pas réussi à faire aussi bien au sabre puisqu'elles terminent au pied du podium.

L'équipe de France de fleuret a accroché la médaille d'argent des championnats d'Europe par équipes. Le Pechoux, Sintes, Guyart et Marcilloux ont écarté la Russie en demi-finales (45-41) avant de tomber logiquement face à l'Italie en finale (45-28). Une belle médaille d'argent qui ouvre des perspectives. Les Bleues n'ont pas réussi à faire aussi bien au sabre puisqu'elles terminent au pied du podium. La sonnette d'alarme n'a pas été vaine. L'équipe de France de fleuret s'est remise dans le sens de la marche ce dimanche à Sheffield en se hissant en finale des championnats d'Europe par équipes. Une excellente nouvelle pour Erwann Le Pechoux, Victor Sintès, Brice Guyart et Marcel Marcilloux qui n'avaient guère brillé en individuel mais qui se sont relancés en obtenant une belle médaille tout en inscrivant de gros points dans l'optique de la qualification olympique. Une journée qui avait commencé parfaitement (loin du récent cauchemar face à Hong-Kong) en écartant la Croatie (45-21). Un premier tour pour se chauffer avant une confrontation bien plus compliquée face à l'Autriche (45-43) qui a nécessité un engagement tout autre. Un hors d'oeuvre conséquent avant un plat de résistance nommé Russie pour une demi-finale de haut niveau. Heureusement, le 5-0 initial encaissé par Guyart est immédiatement récupéré par Le Pechoux qui claque un 10-3 à Sedov qu'on ne reverra plus... Toujours est-il que les Bleus s'accrochent (18-19) avant de laisser filer quelque peu pour être menés 22-25 puis 22-30 sur un 0-5 encaissé par Le Pechoux. Sintès puis Marcillous relancent l'équipe 38-39 et Le Pechoux termine le travail pour une belle victoire 45-41 ! Il restait néanmoins la dernière marche face à une équipe en grande forme. Avec Cassara, Baldini et Avola, soit le podium du championnat d'Europe individuel, les Français savaient à quoi s'attendre. Et si les matches face à l'Italie sont bien souvent très serrés et tendus ce ne sera pas le cas cette fois. Les Italiens ne font qu'une bouchée d'une équipe de France qui ne peut rien faire et s'incline 45-28. Pas de quoi ruiner une bien belle journée. Les Bleues au pied du podium L'équipe de France de sabre, composée de Vergne, Berder, Stoltz et Perrus, n'a en revanche pas eu la même réussite. Après avoir logiquement écarté l'Azerbaïdjan (45-41), les Bleues s'attaquaient à l'Ukraine en demi-finales. Un combat âpre et tendu pendant 7 relais avec un écart qui varie dans un sens et dans l'autre jusqu'à 35-33. Cécilia Berder se manque malheureusement face à Olena Khomrova et l'Ukraine s'envole 40-33. L'écart est fait, Leo Perrus ne peut rien lors du dernier assaut et les Bleues s'inclinent finalement 45-36. Une mauvaise nouvelle n'arrivant pas seule, les Françaises doivent tirer les Russes lors du combat pour le bronze. Techniquement et mentalement en retrait, les Françaises ne vont pas exister. Menées 5-4 puis 15-4 après les assauts de Vergne et Berder qui n'y sont pas, il n'y a rien à faire. Seule Stoltz parvient à limiter la casse en remportant un assaut face à Gavrilova mais cela n'a évidemment aucune incidence puisque l'équipe de France s'incline finalement 45-26 et échoue au pied du podium.