De l'Ain à Londres...

  • A
  • A
De l'Ain à Londres...
Partagez sur :

C'est ce vendredi soir, par un match amical contre la Belgique lors du tournoi international de l'Ain, que l'équipe de France féminine débute sa préparation à l'Euro 2011 (18 juin-3 juillet). Même si elles sont championnes d'Europe en titre, les Bleues entendent "repartir à zéro", dixit Céline Dumerc, avec un seul objectif en tête: la qualification pour les Jeux Olympiques de Londres.

C'est ce vendredi soir, par un match amical contre la Belgique lors du tournoi international de l'Ain, que l'équipe de France féminine débute sa préparation à l'Euro 2011 (18 juin-3 juillet). Même si elles sont championnes d'Europe en titre, les Bleues entendent "repartir à zéro", dixit Céline Dumerc, avec un seul objectif en tête: la qualification pour les Jeux Olympiques de Londres. Un mois, pas plus. Réunies depuis un peu plus d'une semaine en stage à Divonne-les-Bains, les Bleues n'ont pas vraiment le temps de prendre leur temps, pour la campagne estivale qui s'annonce. Leur premier match à l'Euro 2011, contre la Croatie à Katowice, aura lieu dès le 18 juin prochain, ce qui laisse vraiment peu de place aux hésitations pour Pierre Vincent. Heureusement pour lui, le sélectionneur de l'équipe de France féminine peut se reposer sur quelques certitudes de taille lors de cette préparation ultraserrée, notamment ce titre de championnes d'Europe acquis il y a deux ans que ses troupes vont tenter de défendre en Pologne. Mais les ajustements sont toujours difficiles à mettre en place, les rassemblements étant rares. Et l'alchimie dans un groupe, pour l'instant composé de quatorze joueuses (voir par ailleurs), tient bien souvent à un fil. "L'équipe de France a été championne d'Europe en 2009 mais c'était une autre équipe et une autre compétition, prévient d'ailleurs Céline Dumerc sur le site de la FFBB. On va repartir à zéro parce que notre objectif prioritaire est la qualification aux Jeux Olympiques, et notamment via le TPO (tournoi pré-olympique, ndlr). C'est ce qui nous anime." Il faudra pour cela terminer en bonne place. Les "Braqueuses", comme elles avaient été surnommées après leur titre, en ont les moyens. Lawson-Wade: "Je pars vraiment de zéro" Le tout est de le montrer sur le terrain, et ce dès ce vendredi soir à Bellegarde à l'occasion du premier match amical des Bleues contre la Belgique, organisé dans le cadre du tournoi international de l'Ain. Une rencontre qui permettra aux joueuses françaises de monter en régime avant d'affronter Israël samedi et la Grèce dimanche, cette fois à Bourg-en-Bresse. Il sera peut-être temps, ensuite, pour Pierre Vincent d'affiner un peu plus les contours de l'équipe qu'il emmènera à l'Euro 2011. A moins que le coach tricolore ne préfère attendre la fin du tournoi de Picardie, avec le Canada, la Russie et la Biélorussie au programme (du 10 au 12 juin), pour désigner les douze qui seront de l'aventure. Un groupe dans lequel Edwige Lawson-Wade espère bien rester. La meneuse de Valence, en Espagne, aura plus de travail que les autres dans la mesure où elle n'a plus porté le maillot de l'équipe de France depuis l'Euro 2007. Difficile de se (re)faire une place en si peu de temps ? "Il faut apprendre tout une philosophie de jeu et je pars vraiment de zéro, explique-t-elle. J'apprends tous les jours. Je communique beaucoup avec Céline Dumerc. Florence Lepron et Emmeline Ndongue m'ont également aidé pour que je me mette à jour.""En 2009, c'était la première fois que la préparation était aussi courte et nous sommes allées au bout, rappelle Céline Dumerc. Cela laisse peu de temps dans l'assimilation des systèmes mais les grandes idées restent les mêmes." Pourvu que l'issue soit la même...