De Gendt à l'audace

  • A
  • A
De Gendt à l'audace
Partagez sur :

L'offensif Thomas De Gendt a remporté ce dimanche la première étape de Paris-Nice, tracée autour d'Haudan dans les Yvelines. Parti à 40 km de l'arrivée, le Belge a finalement devancé son compère d'échappée Jérémy Roy et l'Australien Heinrich Haussler pour remporter cette entame en ligne de la Course au soleil 2011.

L'offensif Thomas De Gendt a remporté ce dimanche la première étape de Paris-Nice, tracée autour d'Haudan dans les Yvelines. Parti à 40 km de l'arrivée, le Belge a finalement devancé son compère d'échappée Jérémy Roy et l'Australien Heinrich Haussler pour remporter cette entame en ligne de la Course au soleil 2011. Fini le traditionnel prologue ! Pour innover, les organisateurs de Paris-Nice avaient prévu une étape en ligne pour ouvrir leur épreuve. Une première depuis 1996 qui a bien failli sourire à un Français, quinze ans après la victoire de Frédéric Moncassin à Saint-Amand-Montrond. Mais Jérémy Roy, parti en contre-attaque à 40 km de l'arrivée en compagnie de Jens Voigt et Thomas de Gendt a craqué sur le final en montée, laissant la victoire à son compère d'échappée belge. Le coup était en effet parfait. Au moment où le peloton reprenait les deux animateurs du jour, le jeune Français Damien Gaudin et l'Espagnol Gorka Insausti, les trois hommes lancent alors un contre audacieux au kilomètre 115. L'écart atteint rapidement 30 secondes avant de se stabiliser autour de la minute. La bonne entente du groupe aidant, le réveil du peloton n'y change rien malgré l'activité des équipiers des formations Sky (pour Henderson), Quick Step (pour Steegmans) ou Lampre (pour Bole). Conservant 13 secondes sous la flamme rouge, les trois hommes résistent. Lançant le sprint, De Gendt devance aisément Roy et Haussler en tête de file du peloton devant Henderson. A 24 ans, De Gendt signe un des plus beaux succès de sa carrière après avoir enregistré deux jolies deuxièmes places au Tour Down Under cette saison et sur La Flèche Brabançonne en 2010. Côté français, la consolation viendra d'Europcar puisque le jeune Gaudin, vainqueur de Paris-Roubaix espoirs en 2007, profite de sa longue échappée pour endosser le premier maillot à pois de l'épreuve. Pas mal pour un rouleur, déjà souvent sacré sur les anneaux de vitesse !