David Haye fait tomber Valuev

  • A
  • A
David Haye fait tomber Valuev
Partagez sur :

Malgré ses 21 centimètres et 45 kilos de moins, David Haye est parvenu à détrôner Nikolaï Valuev, samedi, pour récupérer aux points la ceinture de champion du monde des lourds WBA (114-114, 116-112, 116-112) lors de la réunion de Nuremberg. Après son combat victorieux devant Evander Holyfield en décembre 2008, le géant russe tombe de son piédestal.

Malgré ses 21 centimètres et 45 kilos de moins, David Haye est parvenu à détrôner Nikolaï Valuev, samedi, pour récupérer aux points la ceinture de champion du monde des lourds WBA (114-114, 116-112, 116-112) lors de la réunion de Nuremberg. Après son combat victorieux devant Evander Holyfield en décembre 2008, le géant russe tombe de son piédestal.L'Anglais David Haye s'est emparé samedi à Nuremberg du titre de champion du monde WBA des lourds en dominant aux points le colosse russe Nikolaï Valuev, 36 ans. Deux juges ont accordé au natif de Londres, 29 ans, 116 points contre 112 à son adversaire, le troisième rendant une carte nulle 114 à 114 à l'issue des douze reprises. Haye devient ainsi le premier Britannique à décrocher le titre de champion du monde de boxe dans la catégorie des lourds depuis la retraite sportive de Lennox Lewis, en 2003. Grâce à sa vitesse et son agilité, Haye a bousculer l'impressionnant physique de son adversaire, 2,13 mètres et presque 143 kg, qui restait sur une victoire face à l'Américain Evander Holyfield en décembre 2008. "Je l'ai touché à la tête en début de match, et c'était la chose la plus dure que j'ai jamais frappée. C'était comme cogner contre un mur en brique. J'ai cru que je m'étais cassé la main. Les gens doutaient de mon talent, mais j'ai fait ce qu'il fallait pour gagner", a déclaré le nouveau champion samedi soir en Allemagne.A quand les Klitschko ?David Haye, trente centimètres et presque 45 kilos de moins que Valuev, a ainsi parfaitement réussi son passage chez les lourds, lui qui domina la catégorie des lourds-légers en s'adjugeant notamment le titre unifié (WBC-WBA-WBO) l'année dernière. Après quoi, il décida de monter d'un cran avec des débuts victorieux en novembre 2008 face à l'Américain Barrett après arrêt de l'arbitre au cinquième round.Le 20 juin dernier, Haye devait défier l'Ukrainien Vladimir Klitschko, champion IBF-WBO, mais des douleurs au dos ont empêché le Britannique de se présenter à Gelsenkirchen, déjà en Allemagne. Le combat fut annulé mais David Haye souhaitait se mesurer alors au frère de Klitschko, Vitali, propriétaire de la ceinture WBC, avant finalement d'y renoncer.Ce n'est certainement que partie remise car après ce qui s'est passé samedi soir, la catégorie des lourds pourrait retrouver un certain intérêt auprès du large public et des futurs adversaires de l'Anglais. David Haye a même failli être le premier boxeur à assommer la "Bête de l'Est" à soixante secondes de la fin du combat, d'un fulgurant crochet du gauche. C'était bien David contre Goliath.