David Eto'o, "frère de" en Ouzbékistan

  • A
  • A
David Eto'o, "frère de" en Ouzbékistan
@ Maxppp
Partagez sur :

FOOTBALL - Le cadet de la star de l'Inter évolue désormais en Ouzbékistan, à Bunyodkor.

FOOTBALL - Le cadet de la star de l'Inter évolue désormais en Ouzbékistan, à Bunyodkor.Alors que Samuel Eto'o, 29 ans, disputera samedi la finale de la Ligue des champions avec l'Inter Milan face au Bayern Munich, il aura dans les gradins un supporter un peu particulier : son frère cadet David, 23 ans en juin et footballeur comme lui. Mais si Samuel brigue un deuxième sacre européen après celui décroché l'an dernier avec le Barça, David évolue à un tout autre niveau, en... Ouzbékistan, au FC Bunoyodkor. Ce club créé en 2005 à grand renfort de pétro-dollars compte dans ses rangs plusieurs brésiliens de renom : l'ancien Ballon d'Or Rivaldo, 38 ans, l'ex-Parisien Aloisio et Luiz Felipe Scolari, entraîneur champion du monde avec le Brésil en 2006."Ça se passe très bien, il faut juste s'adapter, a confié David Eto'o dans Europe 1 Foot. J'apprends à parler la langue, tout se passe au mieux. (...) Je suis content d'être là, c'est un bon club, et jouer avec Rivaldo, c'est magnifique." Si le club actuel de David Eto'o est exotique, son parcours ne l'est pas moins. "Je suis resté cinq ans à Majorque, j'y ai signé un contrat professionnel, mais il ne voulait pas me faire jouer, j'ai décidé de partir en prêt à Murcie, où je suis resté six mois, les choses se sont plutôt bien passés. Je devais renouveler. Quand (le nouvel entraîneur ndlr) Manzano est arrivé (à Majorque ndlr), il m'a dit qu'il comptait sur moi, je suis revenu, mais je me suis blessé, et on ne comptait plus sur moi. Je voulais jouer, donc je suis parti en Ukraine. Mais il faisait très, très froid." Puis, il y eut la Grèce, avec l'Aris FC puis Iliasiakos puis le retour en Espagne, au Reus Deportiu, en troisième division, avant l'Ouzbékistan. Ouf !Ecoutez David Eto'o, au micro d'Alexandre Ruiz:Le jeune Camerounais n'a-t-il pas eu envie de se poser un jour, et pourquoi pas en France ? "J'aimerais jouer en France, j'ai fait un essai à Sedan, et à Auxerre. J'ai hésité entre Sedan et retourner à Majorque. Mais bon, je ne regrette rien. J'espère que la saison prochaine ou les saisons suivantes, je retournerais un jour en France." En attendant, David Eto'o a rejoint Bunyodkor, un club qui, il y a deux ans, avait courtisé... un certain Samuel Eto'o."Samuel, c'est grand""Mon frère est l'un des meilleurs joueurs du monde. Si tu veux rester au top, tu ne peux pas jouer en Ouzbékistan. Samuel, c'est Samuel. Samuel c'est grand. En plus, il y a une Coupe du monde à son image, en Afrique, il était obligé de rester en Europe. Samuel, il n'a pas de problème d'argent, je ne vois pas pourquoi il serait allé en Ouzbékistan." En Ouzbékistan, non, mais Eto'o sera en Afrique du Sud le mois prochain, en étant "bien physiquement" et "bien moralement". Et David sera sans doute là, dans les tribunes, si proche de son frère, le "grand".