Dassier: "Une incompréhension totale"

  • A
  • A
Dassier: "Une incompréhension totale"
@ Reuters
Partagez sur :

Présent à Zilina, où les Marseillais disputeront mercredi la 4e journée de Ligue des champions, Jean-Claude Dassier a réagi, via une interview diffusée sur le site du club, à la décision de la LFP de fermer la tribune visiteur lors de PSG-OM du 7 novembre. S'il critique ce choix, le président de l'OM n'entend pas pour autant faire appel.

Présent à Zilina, où les Marseillais disputeront mercredi la 4e journée de Ligue des champions, Jean-Claude Dassier a réagi, via une interview diffusée sur le site du club, à la décision de la LFP de fermer la tribune visiteur lors de PSG-OM du 7 novembre. S'il critique ce choix, le président de l'OM n'entend pas pour autant faire appel. Au moment d'atterrir en Slovaquie avec la délégation phocéenne, Jean-Claude Dassier avait bien évidemment pris connaissance de la décision de la commission des compétitions de la LFP de fermer la tribune visiteurs du Parc des princes en vue du PSG-OM de dimanche prochain. Et donc eu le temps de mûrir sa réponse. Sa première réaction ? "Une incompréhension totale. Je constate avec dépit que la Ligue, sous couvert du ministère de l'Intérieur, ne souhaite pas voir monter nos supporters à Paris. Je constate également le peu d'importance que la Ligue accorde aux décisions de justice." En l'occurrence celle du Tribunal administratif de Marseille de suspendre la décision prise en première instance par la même commission des compétitions, la commission d'appel de la LFP ayant elle aussi estimé que dans cette affaire, il y avait eu un "manque de concertation". L'OM fera-t-il appel de cette nouvelle décision contraire ? Pour Jean-Claude Dassier, qui contredit au passage la position prise mardi matin par le directeur adminsitratif Cédric Dufoix - ce dernier avait annoncé que le club allait "réagir" -, l'heure n'est plus à de vaines procédures: "Ça n'apportera rien de retourner devant la commission d'appel. C'est une perte de temps ! Nous venons de le constater à nos dépens. Nous avons fait tout ce qui était possible de faire pour obtenir satisfaction, malheureusement, vendredi dernier devant la commission des compétitions, nous avons assisté à un simulacre de concertation. Tout ceci en dit long sur le peu de considération qu'accorde la Ligue à nos points de vue et sur le peu d'indépendance de cette autorité." Pas d'appel, mais Dassier "soutient la démarche des supporters" Reste que si l'OM n'ira pas une nouvelle fois ferrailler devant la justice, les associations de supporters phocéens n'entendent pas capituler, elles qui avaient obtenu gain de cause devant le Tribunal adminstratif de Marseille. Ce que Jean-Claude Dassier n'ignore pas, lui qui ajoute: "Le recours des associations de supporters nous a fait gagner un combat: celui de rendre illégale la fermeture de la tribune adverse au Parc des princes. La LFP n'a donc pas le pouvoir d'interdire à nos supporters d'assister à la rencontre PSG/OM. Le jugement du tribunal est clair sur ce point. Aujourd'hui, les associations de supporters vont demander l'exécution de l'ordonnance du Tribunal administratif, ce qui est sans conteste le moyen le plus efficace de lutter contre la décision de la LFP. Et je soutiens totalement cette démarche." Reste à savoir si la justice administrative, de nouveau saisie par les associations de supporters, aura le temps de se prononcer avant dimanche. Et même si c'est le cas, faute de déplacement officiel, le risque d'incidents avec la présence de supporters isolés est réel. D'où les craintes du président de l'OM: "Laisser des supporters marseillais seuls, sans encadrement peut avoir des conséquences dramatiques. Nous en avons encore averti la commission des compétitions ce matin avant que celle-çi ne rende sa décision. Cette fermeture de tribune marque la conclusion de l'absence de dialogue existant depuis le début. Nous verrons les supporters très rapidement pour faire un point." Une chose est certaine, ce clasico ne se présente pas sous les meilleurs auspices...