Dassier met les choses au clair

  • A
  • A
Dassier met les choses au clair
Partagez sur :

FOOTBALL - Le président de l'OM a démenti certaines récentes allégations du quotidien "L'Equipe" sur l'antenne Europe 1.

Jean-Claude Dassier a démenti, sur Europe 1, l'information selon laquelle Margarita Louis-Freyfus aurait lié son avenir à la tête de l'OM à sa qualification européenne.Alors que le quotidien L'Equipe affirmait lundi que Margarita Louis-Dreyfus, la veuve de l'ancien actionnaire majoritaire de l'OM, désormais propriétaire du club phocéen, avait annoncé à l'effectif avant la rencontre OL-OM (5-5) qu'elle liait son avenir au club à une qualification en Ligue des champions, Jean-Claude Dassier, le président de l'OM, a tenu à démentir avec la plus grande fermeté cette information. Dans ses colonnes, le quotidien sportif... de référence prétendait que Mme Dreyfus s'était invitée dans le vestiaire olympien avant le match de Gerland pour y poser un soi-disant ultimatum aux joueurs en liant son avenir à la tête de l'OM à une qualification pour la prochaine Ligue des Champions...Dassier: "Il y a juste un titre racoleur"Une version des faits à la lecture de laquelle Dassier a, semble-t-il, cru défaillir, lui qui assistait à cette scène. "C'est triste de voir de pareilles sottises. Quand vous lisez des c... pareilles dans un quotidien de référence, c'est ridicule. Margarita n'a jamais parlé. Je ne vois pas où le journaliste est allé chercher ça", a-t-il expliqué à l'antenne d'Europe 1. "Il n'y a rien dans cet article. Il y a juste un titre racoleur. J'attends de ce journaliste soi-disant sérieux qu'il cite ses sources." Et cet homme de médias de tirer à vue également sur la "Bible du sport", ou supposée comme tel, coupable à ses yeux de désinformation caractérisée. "J'ai connu L'Equipe à une autre époque. Mme Amaury (l'actionnaire majoritaire du journal, ndlr) ferait mieux de surveiller ses contenus. Jamais Margarita Louis-Dreyfus ne liera le sort de l'OM à une qualification européenne", a-t-il conclu, plus remonté que jamais.