Dans la chaleur de Sepang

  • A
  • A
Dans la chaleur de Sepang
@ reuters
Partagez sur :

F1 - Les pilotes abordent le GP de Malaisie, un rendez-vous souvent perturbé par la pluie.

F1 - Les pilotes abordent le GP de Malaisie, un rendez-vous souvent perturbé par les orages. La cuvée 2009 avait été généreuse en pluie. L'an passé, la colère du ciel de Sepang avait déversé des trombes d'eau sur le circuit malaisien et obligé les organisateurs de la course à agiter le drapeau rouge au 33e tour pour interrompre l'épreuve. Les pilotes, rattrapés par la tombée de la nuit, n'avaient jamais repris le départ laissant Jenson Button s'octroyer une victoire pour le moins originale. Les prévisions météorologiques pour l'édition 2010 s'annoncent une nouvelle fois incertaines - quoique moins pessimistes - sur cette région de la Malaisie, volontiers soumise aux orages et sujette à un climat chaud et humide. "Il existe toujours un risque d'orage en Malaisie, surtout avec un départ donné en fin d'après-midi", s'inquiète Robert Kubica bien que le départ ait été avancée d'une heure pour limiter les risques d'averses torrentielles. "Le plus gros problème que peuvent rencontrer les pilotes en Malaisie, c'est le coup de chaud", souligne Riccardo Ceccarelli, médecin au sein de Renault, sur le site internet de l'écurie. "Nous ne sommes pas trop inquiets en ce qui concerne la déshydratation parce que lorsque vous transpirez dans de telles conditions, la sueur ne s'évapore pas et elle reste sur votre peau. [...] Cela dit, parce que la sueur ne s'évapore pas, elle fait grimper la température du corps et peut aboutir à un coup de chaud. Cela peut causer une baisse significative du niveau de concentration", explique Ceccarelli. Éprouvante pour les organismes, l'épreuve malaisienne l'est aussi pour les mécaniques et notamment les moteurs. Rosberg: "Un circuit très excitant" Des conditions extrêmes qui n'empêchent pas certains pilotes de particulièrement apprécier le tracé de Sepang. "La Malaisie est l'un de mes circuits favoris du calendrier. Il est rapide et exigeant. Il dispose d'un tracé très intéressant avec beaucoup de virages varié, ce qui en fait un circuit très excitant", confie Nico Rosberg sur son site officiel alors que son écurie, Mercedes, évoluera sur les terres de l'un de ses plus gros sponsors, Petronas, qui finance l'organisation du Grand Prix. Vainqueur en Malaisie l'an passé et en Australie il y a une semaine, Jenson Button entend surfer sur la vague du succès bien que les "caractéristiques du tracé de Sepang ne conviendront pas aussi bien" à la McLaren qu'à d'autres de ses concurrents selon le pilote britannique. Une pensée pour Ferrari et ses deux représentants actuellement en tête du championnat du monde des pilotes ? Le Grand Prix de Malaisie est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1 dimanche à partir de 10 heures.