Dallas, la chute

  • A
  • A
Dallas, la chute
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Après 13 victoires consécutives, les Mavericks ont perdu face aux Knicks (94-128).

NBA - Après 13 victoires consécutives, les Mavericks ont perdu face aux Knicks (94-128). Les Knicks n'avaient pas oublié. Marqués au fer rouge par l'humiliation vécue au Madison Square Garden il y a six semaines – les Mavs venant s'y imposer 78-128 pour l'une des défaites les plus sévères de l'histoire de la franchise new-yorkaise, les Knicks entendaient bien prendre leur revanche à l'occasion de leur déplacement à Dallas. "Prendre notre revanche était important pour nous. Ce n'était pas qu'une défaite parmi d'autres pour nous. On l'avait vécu comme une honte et on voulait montrer un autre visage, montrer qu'on inscrit pas 150 points aux Knicks dans son sommeil" reconnaissait d'ailleurs Al Harrington à l'issue de la rencontre. Ce qui fut fait et bien fait puisque New York a rendu la monnaie de sa pièce avec un succès éclatant 94-128. Une victoire d'autant plus retentissante que les Mavs étaient invaincus depuis près d'un mois, les Texans ayant en effet enchaînés 13 succès à la suite depuis le 16 février et les arrivées de Caron Butler et Brendan Haywood. Mais cette fois, les dernières recrues texanes ont été particulièrement à la peine, le premier devant se contenter de 7 points en 30 minutes et le second ne jouant que 11 minutes pour 3 petits points. Alors certes, Dirk Nowitzki et Jason Kidd ont bien tenté de faire le boulot à eux deux, mais il aurait fallu bien plus que les 20 points et 12 rebonds de l'Allemand et les 15 points, 6 passes et 5 rebonds de l'ancien Net pour faire oublier les largesses défensives de la défense texane. Rodrigue Beaubois et Shawn Marion, avec 13 et 14 points, ont pourtant, eux aussi, apporté leur contribution, mais côté new yorkais, ce sont quatre joueurs qui en ont profité pour terminer à plus de vingt points. Parmi eux, Bill Walker en a même battu son record en carrière avec 23 points à 9 sur 12 en sortie de banc, Wilson Chandler et le rookie Toney Chandler suivant avec 22 et 21 points tandis qu'Al Harrington complétait le tableau avec 21 points. Ajoutez-y un solide double-double de David Lee, auteur de 15 points-14 rebonds et 7 passes et New York tenait effectivement sa revanche.