Dallas, champion grognon ?

  • A
  • A
Dallas, champion grognon ?
Partagez sur :

Vainqueur du premier titre de leur histoire en juin dernier, les Dallas Mavericks se sont plaints, par la voix de Shawn Marion, du peu de crédit qui leur était accordé. Désormais sans Tyson Chandler mais avec Lamar Odom, les hommes de Rick Carlisle se savent forcément très attendus sur les parquets NBA et ce dès dimanche, avec un remake de la dernière finale face au Heat qui sent le soufre.

Vainqueur du premier titre de leur histoire en juin dernier, les Dallas Mavericks se sont plaints, par la voix de Shawn Marion, du peu de crédit qui leur était accordé. Désormais sans Tyson Chandler mais avec Lamar Odom, les hommes de Rick Carlisle se savent forcément très attendus sur les parquets NBA et ce dès dimanche, avec un remake de la dernière finale face au Heat qui sent le soufre. Moqué pour sa nouvelle coiffure, un blond peroxydé du plus bel effet, Shawn Marion est énervé. Mais pas à cause des plaisanteries sur ses choix capillaires douteux. "The Matrix" estime surtout que son équipe ne récolte pas suffisamment de commentaires élogieux depuis la conquête de son premier titre en juin dernier. "Nous sommes arrivés à un point où tout le monde nous prend de haut et ne parle que des autres équipes, a-t-il regretté dans les colonnes du Star-Telegram. Et ça m'énerve un peu. Vous essayez tous de minimiser ce qu'on a fait alors qu'on a travaillé dur pour ça et qu'on n'a rien volé !" Le numéro 0 des Mavericks exige même que l'on s'adresse à lui et à ses coéquipiers d'une certaine manière: "Tout le monde dans cette équipe a gagné le droit d'être appelé champion du monde, et il faut désormais s'adresser à nous comme cela." Son illustre coéquipier, le très placide Dirk Nowitzki, n'est lui pas vraiment du genre à s'offusquer. Encore moins pour ce genre de considérations. "Toutes ces histoires de favoris, ça reste de la spéculation de toute façon, avoue l'Allemand, MVP des dernières finales. Personne ne sait ce qu'il se passera en juin. Tout ce que l'on a à faire c'est d'être prêt, de mettre toutes les nouvelles pièces en place et de donner le maximum." Des nouvelles pièces à intégrer rapidement, pour une formation désormais orpheline de Tyson Chandler. Terry: "Pas mieux qu'un match face au Heat le jour de Noël" Parti aux Knicks dans un deal à trois franchises incluant les Wizards, Chandler est considéré par beaucoup d'observateurs comme le facteur X de la conquête du titre la saison dernière. Son départ du Texas a donc été modérément apprécié, d'autant plus que l'inconstant Brendan Haywood partira titulaire au poste de pivot. Ce qui peut constituer une chance pour Ian Mahinmi, du retour d'une pige intéressante au Havre. Autre Tricolore à avoir une carte à jouer cette saison, Rodrigue Beaubois est très attendu, et Rick Carlisle espère qu'il se montrera enfin constant. Encore faut-il que l'ancien Choletais soit épargné par les blessures... L'ancien coach des Pistons et des Pacers, présent aux côtés de Mark Cuban depuis 2008, a toutefois des motifs de satisfaction. Si on n'est pas encore sûr qu'il ait gagné au change en laissant partir DeShawn Stevenson ainsi que José Juan Barea, qui s'était révélé lors des play-offs, il a recruté le tourmenté Delonte West ainsi que le vieillissant, mais toujours capable de coups d'éclats, Vince Carter, Carlisle se félicite de l'arrivée du meilleur sixième homme du dernier exercice, Lamar Odom. "C'est un compétiteur, appréciait-il après les 14 points et 7 rebonds compilés par l'ancien Laker pour ses débuts sous ses nouvelles couleurs face au Thunder. Il a fait partie d'équipes championnes et les fans le savent, tout comme ils connaissent les problèmes qu'il nous a causés toutes ces années." Elément-clé des Mavs, Jason Terry est lui surtout content que le lock-out soit terminé, et que la saison puisse enfin débuter dimanche face à LeBron James et sa bande, pour un remake de la dernière finale. "On ne peut pas faire mieux qu'un match face au Miami Heat le jour de Noël", reconnaît «Jet» sur ESPN. Un cadeau que seule la NBA pouvait concocter...